4.6 milliards FCFA pour enrôler seulement 428 233 nouveaux électeurs : Fiasco total pour la CEI

Révision de la liste électorale : 428 233 nouveaux électeurs inscrits. C’est l’annonce faite ce mardi 26 juin 2018, par , vice-président de la Commission électorale indépendante (). Un fiasco pour une opération qui a coûté 4.6 milliards FCFA au contribuable ivoirien. Enrôlement budget.

La CEI a publié ce mardi 26 juin 2018, à son siège des Deux-Plateaux à Abidjan, les statistiques provisoires du recensement électoral qui a eu du 18 juin au 24 juin dernier. Au cours ce point de presse, Gervais Coulibaly, vice-président chargé de la liste électorale, a annoncé qu’au total, ce sont 428 233 personnes qui se sont inscrites nouvellement sur le listing électoral.

A lire aussi. Recensement électoral : l’ONI et la CEI responsables du manque d’affluence ?

Coulibaly a déclaré que ces chiffres sont provisoires, en attendant les statistiques définitives des régions de la Nawa, du Cavally et du Tchologo. Les chiffres définitifs ne devraient pas être loin de ceux déjà annoncés, vu que les électeurs ne se sont pas beaucoup bousculés, pour se faire enrôler, pour diverses raisons.

4.6 milliards FCFA pour seulement 428 233 nouveaux électeurs

Quand bien même, Coulibaly « a exprimé sa satisfaction devant ces chiffres qui sont quasiment le double de ceux de la dernière révision de la liste électorale en 2016 », à en croire les services de la CEI, c’est un camouflet public pour cette structure qui a bénéficié de 4.6 milliards FCFA, pour conduire cette opération.

Une opération spéciale inutile, dénoncée par le journaliste-écrivain et éveilleur de consciences . « Que ce soit la dernière fois que la CEI dresse un budget pris sur le contribuable ivoirien, pour annoncer un enrôlement spécial. Dans tous les pays qui se respectent, le recensement électoral se fait sur la base du fichier de la carte national d’identité. En clair, on n’a pas besoin de lancer une opération spéciale d’enrôlement, quand il est possible qu’on reverse tranquillement tous les Ivoiriens potentiellement électeurs, dans le fichier de la liste électorale.

Ainsi chaque nouveau majeur qui va se prendre une carte d’identité devient ainsi automatiquement électeur. Celui qui veut changer de lieu de vote pourrait se faire en ligne, nous sommes au 21è siècle et les gens doivent arrêter de lancer des opérations spéciales sans conséquences, juste pour justifier des budgets ».

Fraudes au Plateau ?

Rappelons que Gervais Coulibaly s’est aussi prononcé sur les accusations de fraude au Plateau. « Il a indiqué avoir eu une séance de travail avec les personnes qui tiennent ces allégations. Il a néanmoins noté que, selon les chiffres de la CEI, 4035 personnes se sont présentées aux centres de recensement du Plateau dont 1735 nouveaux électeurs », un record dans une commune de 8 000 habitants, qui compte déjà 69 000 électeurs.

En définitive, la CEI de qui est à la tête de la CEI depuis huit ans (dont le mandat a légalement expiré depuis février 2016) a bénéficié de 4.6 milliards FCFA, pour une opération qui s’est révélé un fiasco. Il est quand même assez cocasse que les autorités acceptent qu’une action qui produise les mêmes effets, à chaque opération d’enrôlement, soit chaque fois reproduite, sans qu’elles ne songent à proposer une meilleure approche.

Elvire Ahonon