Accord politique Ouattara – Bédié : Adjoumani a-t-il eu tort d’avoir eu raison trop tôt ?

Kobenan Kouassi Adjoumani et Henri Konan Bédié
Kobenan Kouassi Adjoumani et Henri Konan Bédié

Les présidents et se sont rencontrés et se sont parlé ce mardi 10 avril sur la question du RHDP et du . Mais au finish, les faits donnent raison au ministre Adjoumani qui avait été traité de tous les noms d’oiseau par les irréductibles du .

Ouattara Bédié Adjoumani : une histoire de « micro » et de « haut-parleur »

Ouattara Bédié Adjoumani. Ceux qui ont vite fait de siffler la fin du match entre le « micro » et le « haut parleur » au PDCI RDA doivent se raviser. Si le Pr Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif du parti sexagénaire et « micro » du président Bédié a remporté une bataille, l’on peut aujourd’hui affirmer qu’après la rencontre très attendue entre le président Alassane Ouattara et son aîné Henri Konan Bédié, c’est le « haut parleur » qui a remporté la guerre.

L’on a encore en mémoire la guerre métaphorique qui a opposé ces deux cadres du PDCI pour laquelle les irréductibles se sont rangés en bloc derrière le secrétaire exécutif. Mais à l’analyse des faits et au regard du communiqué qui a sanctionné la rencontre du mardi 10 avril, l’on peut dire que Bédié et Ouattara ont rétabli en quelque sorte le ‘‘haut parleur’’ qui sort finalement vainqueur de cette guerre des décibels.

En effet le communiqué qui a été publié au terme de cette rencontre entre les deux éminences grises du RHDP qui appelle à l’apaisement et à l’unité au sein des rejoint le ministre Adjoumani dans toutes ses déclarations antérieures.

Ouattara et Bédié  d’accord « pour la création d’un parti unifié RHDP »

« Le Président de la République et le président du ont adopté le principe de l’accord politique pour la création d’un parti unifié dénommé « Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), conformément aux conclusions des travaux du Comité de haut niveau mis en place le 31 octobre. Ils ont réaffirmé que la création du parti unifié RHDP vise à poursuivre l’œuvre de développent et l’action politique du président Félix Houphouët Boigny afin de préserver la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire », indique le communiqué final avant de se faire plus précis en ces termes : « Les présidents Bédié et Ouattara exhortent les militants et les responsables des partis membres du RHDP, ainsi que l’ensemble des acteurs politiques ivoiriens, à faire preuve de retenue dans leurs propos et leurs actes, en vue de consolider la cohésion nationale et la paix ».

« En accord avec le Président Alassane Ouattara, le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix, (RHDP). Il devra regrouper tous les partis composant le RHDP »

Adjoumani, le vendu et les faits

Mais de tout temps, ce sont ces thèses que continue de défendre le ministre Adjoumani. Ce qui lui a d’ailleurs valu d’être traité de « vendu » et de « renégat » au PDCI RDA. Mais aujourd’hui, les faits lui donnent raison.

D’abord sur la question du RHDP, le 20 mars 2018, dans une lettre ouverte aux militants de son parti, Adjoumani avait déjà rappelé que le nom du parti unifié avait été déjà arrêté par le président Bédié.

« Je voudrais également rappeler que lors de l’installation officielle du ministre en tant que Président du directoire du RHDP, le lundi 15 février 2016 à Daoukro, le Président Henri Konan Bédié, Président de la conférence des présidents du RHDP, pour mettre fin à la polémique autour du nom du futur parti unifié a dit ceci : « En accord avec le Président Alassane Ouattara, le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix, (RHDP). Il devra regrouper tous les partis composant le RHDP…», avait indiqué le ministre Adjoumani dans sa lettre ouverte.

« Comme le président Bédié ne parle pas au hasard, moi, je ne diffuse que ce qui est essentiel et peut ramener la cohésion au sein du PDCI-RDA et au sein de notre grande famille du RHDP »

Ce mardi, c’est cette même information qui a été confirmée par Bédié et Ouattara lors de leur rencontre. Sur l’appel à l’apaisement, au plus fort de la guerre du micro et du haut parleur, Adjoumani avait encore attiré l’attention des cadres de son parti sur la nécessité de préserver l’union et la cohésion au sein de l’alliance.

« Comme le président Bédié ne parle pas au hasard, moi, je ne diffuse que ce qui est essentiel et peut ramener la cohésion au sein du PDCI-RDA et au sein de notre grande famille du RHDP. Quand le président Bédié parle, il est certes président du PDCI-RDA, mais il n’oublie pas de rappeler que nous sommes tous au RHDP et que nous devons lutter pour la cohésion au sein de notre alliance », avait indiqué Adjoumani en décembre 2017.

Le mardi 10 avril 2018, c’est encore ce même appel que Bédié et Ouattara ont lancé à l’unisson à l’ensemble des cardes et militants du RHDP. En un mille comme en mille, le ministre Adjoumani a les positions qui sont les siennes, mais aujourd’hui, force est de constater qu’il est en phase avec Henri Konan Bédié, président de son parti et Alassane Ouattara, président de la République. Avec l’évolution des événements, l’on peut conclure qu’Adjoumani a eu tort d’avoir eu raison très vite dans son propre camp.