Amnistie des 800 : EDS n’oublie pas ses morts

Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (, plateforme de l’opposition) a publié un texte, pour rappeler qu’avant l’amnistie accordée par le président Alassane Ouattara, certains de ses hauts responsables sont morts dans des circonstances problématiques. Amnistie des 800.

N’oublions pas nos éminentes personnalités décédées, certaines en exil, d’autres après leur sortie de prison…Leur dénominateur commun: ils étaient proches du président Gbagbo. Ils ont vu leurs avoirs gelés, et certains n’ont pu suivre leurs traitements médicaux convenablement…

A lire aussi : Amnistie des prisonniers politiques : EDS salue une décision « tardive » prise sur pression de chancelleries

Ils ont eu moins de chance, en n’ayant pas bénéficié des mesures tardives, mais combien salutaires des tenants actuels du pouvoir, concernant l’amnistie des prisonniers politiques civils de la crise post-électorale…Que le Dieu tout puissant se souvienne de vous, et vous garde près de lui. Le combat était noble, et votre lutte est en train de payer !

EDS

Les grandes (in)justices sous l’ère Ouattara (acte 2) : Sanogo, la victime qui se retrouve en prison