Bombet répond à ceux qui critiquent le manque de dialogue de Bédié : « Au PDCI, la porte demeure toujours ouverte »

L’ancien ministre de l’intérieur du président Henri Konan Bédié, Emile Constant Bombet a marqué sa fidélité au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (). Il s’est exprimé lors du 6ème congrès extraordinaire du parti qui s’est tenu à

Je voudrais vous remercier pour cette marque de confiance que vous avez bien voulu porter sur ma modeste personne en me désignant président du Congrès. Congrès intitulé : « Stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020 ». Chaque Ivoirien qui reste attaché à l’évolution de son pays, s’interroge depuis un certain temps sur l’évolution de la situation politique.

Et ce thème vient à propos pour permettre à chacun d’entre nous d’entrer en lui-même et de faire des propositions qui puissent clarifier la situation du . Et partant créer une harmonie nécessaire à l’évolution positive de la Côte d’Ivoire, notre pays. Je mesure donc la charge qui m’incombe en cette période que traverse notre parti, monsieur le président. Aussi, suis-je heureux de conduire ce congrès extraordinaire sur le thème précité dont la portée, je le disais tantôt, cadre bien avec les événements politico-judiciaires qui secouent notre parti, depuis un certain temps.

A lire aussi : Congrès extraordinaire du PDCI : Le communiqué final recommande aux militants de « renoncer au double jeu »

Chers congressistes, je voudrais vous dire que le président Bédié, par sa ténacité et sa vision, conduira toujours notre parti vers des lendemains meilleurs, ce parti qui a déjà soufflé ses 72 ans d’existence, qui est confondu avec la Côte d’Ivoire. Notre hymne national sort des tripes du PDCI-RDA.

Ceci, nous emmène à indiquer notre attachement au PDCI et surtout la paix qui a été le leitmotiv du fondateur de ce parti, le président , à qui nous rendons un grand hommage pour ce qu’il nous a laissé, cet héritage que nous sommes tous condamnés à faire prospérer pour le bien de ce pays que nous aimons tous tant.

L’objectif majeur de notre parti reste, vous le savez, de contribuer à la réconciliation et au rassemblement de tous les Ivoiriens quel que soit d’où qu’ils viennent, pour une Côte d’Ivoire fraternelle et apaisée. En conséquence, nous nous engageons avec les membres de ce bureau à conduire les travaux du présent Congrès extraordinaire, dans un esprit de cohésion, de fraternité et de rassemblement de toute la famille du PDCI-RDA et au-delà, en direction de tous nos frères.

Et leur présence ici parmi nous que nous voulons saluer, témoigne justement de cette ouverture, de cette fraternité que le PDCI a toujours voulu incarner. Soyez les bienvenus, les représentants des partis politiques parmi nous et chez vous à Daoukro. C’est le lieu de lancer un appel, puisque le thème est évocateur de cela. Un appel fraternel, à tous ceux qui hésiteraient encore pour leur dire qu’au PDCI, la porte demeure toujours ouverte. Chacun y a sa place même si à un moment donné de notre évolution, il y a des évolutions.

Et c’est inhérent à l’homme. Le tout, c’est de reconnaître à un moment donné que nous sommes ensemble pour une Côte d’Ivoire unie, prospère et paisible. Mesdames et messieurs, l’attente de ce Congrès est tel que nous devons nous passer de discours longs et harassants. Je voudrais, en votre nom, après les hommes politiques, saluer la représentante de l’Ambassade des Etats-Unis. L’un des plus grands pays de ce monde qui sera témoin de l’évolution de notre Congrès. Et qui transmettra fidèlement la démarche et surtout l’attachement viscéral du PDCI à la paix, à la Côte d’Ivoire. Je vous remercie ».

Emile Constant Bombet

Congrès du PDCI à Daoukro : Affi, Affoussy, Anaky, Gnamien, Moutayé, en soutien à Bédié