Casse des bus de la Sotra, la Fesci : « Notre marche était à Cocody, les casses auraient eu lieu à Adjamé »

Un bus de la Sotra endommagé après une manifestation de la Fesci

La marche de protestation de la FESCI organisée le mardi 26 février 2019 a occasionné la casse de 18 autobus dont 8 IVECO et 10 TATA, selon un bilan de la . , secrétaire Général National de la , apporte des éclaircissements. Ci-dessous Ivoiresoir.net vous propose le communiqué du secrétaire Général National de la face au bilan de la SOTRA.

Nous avons eu échos d’une communication nous attribuant des actes de vandalisme sur des autobus d’une société de transport ce 26 février 2019 lors de la marche pacifique que nous avons organisée.

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ne se reconnaît ni de près, ni de loin dans ces actes de vandalisme perpétrés contre ces autobus qui auraient eu lieu dans la commune d’adjamé.

A lire aussi : Education nationale : Kandia Camara échoue dans les négociations, la grève se poursuit

Pour rappel, notre marche en Abidjan qui a été très Pacifique avait pour itinéraire le tronçon Universités Félix Houphouët boigny – Médiateur de la République. Adjamé étant très éloigné de la Médiateur, nous ne pouvons comprendre pourquoi ces actes nous sont attribués.

La Côte d’Ivoire , étant un pays de droit la FESCI demande qu’une enquête soit menée afin d’epingler ces vandales qui, selon nous n’ont pour seul objectif de ternir l’image de notre organisation. La FESCI tient à féliciter l’ensemble des élèves et étudiants pour leur mobilisation exceptionnelle ce jour historique.

Pour LA FESCI, le secrétaire Général National, Assi Fulgence Assi.