« C’est calé », Billon répond au RHDP : « Les Ivoiriens vont leur rappeler qu’ils savent couper-décaler »

Jean-Louis Billon
Jean-Louis Billon

, candidat non déclaré du a répondu au , dans l’affaire « c’est géré, c’est calé » en 2020, lors d’un live diffusé sur sa page Facebook, le jeudi 28 février 2019. Morceaux choisis.

Tout est calé, tout est géré, il faut savoir qu’on ne gère pas un peuple, on dirige un peuple. Il ne faut pas penser qu’on verrouille un peuple, on lui garantit ses libertés et on protège ses libertés. Pour tous ceux qui pensent que tout est calé, je peux vous dire que les Ivoiriens vont leur rappeler qu’ils savent couper-décaler.

Adhésion au RHDP

Certains vont par contrainte. On les menace de perdre leur poste, leur marché, on leur met une pression fiscale. Pour se protéger et protéger leurs familles ils adhèrent au RHDP. Il y a un chantage qui est fait. On est dans l’illégalité totale. Nous avons un déficit démocratique en Côte d’Ivoire.

Pour tous ceux qui pensent que tout est calé, je peux vous dire que les Ivoiriens vont leur rappeler qu’ils savent couper-décaler

Sa candidature au

Lorsque je me présentais pour la présidence du Conseil régional du Hambol, je me présentais sous la bannière du PDCI. Il était question d’avoir une liste RHDP. On ne s’est pas entendu. Au départ, c’était moi qui étais la tête de liste PDCI. A l’arrivée, ils ont dit qu’ils allaient prendre un militant beaucoup plus ancien. En ce moment-là, je me suis retiré. Et comme nous avions une liste complète RHDP, les membres de la liste ont proposé d’avoir cette liste en RDR. J’ai répondu que je n’étais pas RDR et que je ne pouvais pas y aller. Ils ont dit que ce n’est pas grave et que nous sommes tous de la région, nous voulons gérer, la couleur on ne s’en moque pas mal puisque nous sommes tous du RHDP.

A lire aussi : Billon depuis Gagnoa : « Le PDCI ne retournera pas au RHDP, un point un trait »

Moi, je n’avais vraiment pas envie. Et ils se sont réunis, ils m’ont mis en minorité. Ils ont dit qu’ils voulaient gérer la région avec moi comme tête de liste. C’est comme ça que j’ai accepté. Mais je leur ai dit que je vais sur la liste avec ma carte PDCI en poche. J’en avais parlé au président Bédié qui m’a dit Ok puisqu’on était tous RHDP. Au niveau du RDR, certains ont cru qu’ils avaient eu une recrue.  Lorsque intervient le moment des cotisations, je leur ai dit non que je suis au PDCI et que je ne peux pas cotiser dans deux partis.

Elvire Ahonon