Conflits à Béoumi : plus de 300 personnes fuient les villages pour trouver refuge à l’hôpital de la ville

Selon le directeur de l’hôpital de Béoumi, , plus de 300 personnes ont fui les conflits à Béoumi, pour trouver refuge à l’hôpital général.

Ces personnes se sont retrouvées à l’hôpital, fuyant les violences dans les villages environnants et quartiers de la localité, a précisé M. Kouamé Victor, vendredi, faisant le point de la situation sanitaire au ministre de la Communication et des Médias, .

A LIRE AUSSI : Mort du jeune MDL Modi Rivarol à Toroguhé: Ange Kessi conclut au suicide

Désemparés, ces déplacés, sont rassemblés dans la cours de l’hôpital, certains assis à même le sol quand d’autres se tiennent débout, à l’ombre d’arbres, laissant craindre un problème humanitaire.

“Des jeunes nous ont attaqués le jeudi à 11h et brûlé des maisons. C’est pour cela que j’ai fui avec mes enfants.”

“Des jeunes nous ont attaqués le jeudi à 11h et brûlé des maisons. C’est pour cela que j’ai fui avec mes enfants. Mon mari était au champ pendant l’attaque”, nous a confié , une habitante du village de N’zuéda situé derrière le marché de Béoumi.

9 morts et 94 blessés

Quant à Konaté Mamadou, commerçant à Bouaké venu faire le « jour de marché » mercredi à Béoumi, il dit s’être mis à l’abri à l’hôpital dont il n’était loin au moment du déclenchement des affrontements.

Partis d’une altercation entre deux chauffeurs de moto-taxis, mercredi à Béoumi, qui s’est muée en affrontements entre communautés autochtones et allogènes, ces événements ont fait à ce jour 9 morts et 94 blessés.