Conflits fonciers : Voici les solutions des acteurs communautaires

Sosthène Koffi
Sosthène Koffi

Pour donner une esquisse de solution aux problèmes du foncier rural   et améliorer la gouvernance foncière dans les villages, a proposé un nouvel outil de gestion au service de la chefferie : le registre foncier communautaire.

Une carte du village sur laquelle sont enregistrés les endroits fonciers des villageois. Vendredi 2 novembre dernier à , la directrice générale de cet Institut, a, au cours d’un point de presse présenté les premiers résultats du programme, ‘’acteur communau’Terre’’.

Lancé depuis 2016 et après une expérience dans 4 villages pilotes dans la zone de et de ,le  programme foncier rural acteur communau’Terre, initié par Audace Institut Afrique en collaboration avec la Fondation Friedrich Nauman s’est fixé un objectif précis La  mise en place d’un registre foncier communautaire est la seule voie  ‘’qui puisse  propulser  la massification des opérations de certification du foncier rural, tant souhaitée par l’administration ivoirienne’’,selon Gisèle Dutheuil, directrice d’Audace Institut Afrique d’où la necessité selon elle d’arriver ‘’ à la certification foncière et au bien- être des villageois’’.

A lire aussi : Foncier rural : Une transition entre le droit traditionnel et moderne souhaitée

Afin de mesurer  l’impact du programme dans les villages, une enquête a été réalisée sur un échantillon de 330 individus ,  hommes et femmes, autochtones (56%) et étrangers(44%).Selon les résultats, le  besoin d’archiver les données foncières, notamment , s’est fait ressentir par 99% des personnes qui pensent qu’il est important de sauvegarder les contrats de location passés entre les propriétaires du village et leurs planteurs et qu’il est souhaitable que la chefferie garde une copie.

Gisèle Dutheuil
Gisèle Dutheuil

Pendant que 99% des personnes interrogées dans les 4 villages pilotes se affirment se sentir plus en sécurité et 89%, reconnaissent avoir envie d’investir sur leurs terres.Toute chose qui a fait dire à Sosthène Koffi,le chargé de programmes foncier rural de la que ‘’la résolution des problèmes issus du foncier rural est un défi  qui doit mobiliser toutes l’administration ivoirienne ’’.

En ce qui concerne les litiges liés à la succession, 90% des personnes interrogées sont persuadées qu’il y aura plus de problème au sein des familles avec la mise en place du registre du foncier communautaire. Il est important de rappeler que le registre du foncier communautaire prend en compte les droits de propriété coutumière et contrats d’usage.Et son but est de clarifier les droits de chacun et de réduire ainsi les conflits.

Louis Tanin

Accès des femmes aux terres en Afrique : Une réflexion est menée à Ouagadougou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici