Conseil de discipline du PDCI : Voici pourquoi Adjoumani et Jérôme N’Guessan ont été exclus temporairement

Kobenan Kouassi Adjoumani et les initiateurs de
Kobenan Kouassi Adjoumani et les initiateurs de "Sur les traces d'Houphouët-Boigny" veulent aller jusqu'au bout

Le Conseil de discipline et de l’ordre du Bélier s’est réuni, hier, au siège du PDCI à Cocody. Au terme de cette rencontre, le président de cette instance, le doyen et Me ont entretenu la presse.

Le doyen Aoua Touré a indiqué qu’il a été saisi par écrit par le secrétaire exécutif en chef, M , le 25 septembre 2018, soit au lendemain du Bureau politique tenu à Daoukro le 24 septembre, pour indiquer que certaines personnes ont décidé de mettre en cause les décisions prises à Daoukro. « Depuis trois jours avec nos avocats, nous avons travaillé et aujourd’hui (hier), certaines décisions ont été prises.

Nous continuons notre travail et demain (aujourd’hui) certainement à la même heure, nous serons ensemble avec la presse pour d’autres décisions » a conclu le doyen Aoua Touré, avant de passer la parole à Me Blessy, membre du Bureau politique, rapporteur général du Conseil de discipline et de l’ordre du Bélier.

A lire aussi : Le PDCI attaqué en justice : Les avocats de Bédié expliquent ce qu’il faut savoir

« Comme le président Aoua vient de le dire, au sortir du Bureau politique tenu à Daoukro, nous avons été saisis le 25 septembre par une correspondance du secrétaire exécutif en chef du , nous déférant un certain nombre de personnalités, de militants du PDCI dont le comportement pouvait être analysé comme des violations des statuts et règlement intérieur du PDCI en ce que leur attitude était des cas d’indiscipline, des cas de violation, et de mise en danger de l’unité du parti, des cas de transhumance  politique qui étaient visés par les textes du PDCI comme des fautes.

Ces faits ayant été déférés devant le Conseil de discipline depuis trois jours, sous la conduite du président Aoua Touré, nous avons analysé en attendant les rapporteurs qui ont été désignés sur ces cas. Un huissier a été désigné pour porter la convocation à ces personnalités qui étaient convoquées devant le Conseil de discipline du PDCI-RDA. Et depuis de matin (hier matin) à 9 heures, le Conseil de discipline a commencé à statuer sur ces cas.

Exclusion temporaire

Nous avons longuement discuté, analysé avec les membres du Conseil de discipline sur les cas sur lesquels nous avons pu statuer entièrement. Sur deux cas principaux. Il s’agit essentiellement du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et de monsieur , militants du PDCI-RDA. Concernant ces deux personnes, il a été retenu contre elles, d’abord monsieur Adjoumani, la sanction de l’exclusion temporaire du PDCI-RDA, de toutes les instances du PDCI-RDA et de déférer cette décision du Conseil de discipline devant le prochain Congrès du PDCI, pour confirmer l’exclusion définitive.

De la même façon, monsieur N’guessan Koffi Jérôme a écopé aussi de la même sanction : expulsion temporaire prononcée par le Conseil de discipline avec défèrement du dossier devant le prochain Congrès pour confirmer ou infirmer, en tout cas pour confirmer, car seul le Congrès a la possibilité de prononcer l’exclusion définitive, de prononcer la décision qu’il faut. Je voudrais indiquer que la décision du Conseil de discipline a été faite régulièrement en respectant les formes qui ont été inscrites et prescrites par le règlement intérieur du PDCI, les statuts.

« Les deux personnalités que nous avons sanctionnées sont des personnalités qui, par leur comportement, ont été surprises d’indiscipline »

La suite, en respectant la forme de droit commun concernant la possibilité donnée à ces personnes qui sont mises en cause d’avoir à se justifier, à se défendre devant le Conseil de discipline. La convocation qui leur avait été servie indiquait clairement que ces personnalités étaient invitées » à se présenter devant le Conseil de discipline, ce jeudi, et que le Conseil était disposé à recevoir une demande de renvoi, renvoi auquel le Conseil de discipline accéderait et qui ne saurait dépasser la date du samedi.

« Les deux personnalités que nous avons sanctionnées sont des personnalités qui, par leur comportement, ont été surprises d’indiscipline, par leur comportement mettent en danger et portent atteinte à l’unité du parti. Et nous pouvons aller jusqu’ à la transhumance politique, des questions dont nous avons débattu pleinement.

Donc, messieurs Adjoumani et Donc, messieurs Adjoumani et N’guessan Koffi Jérôme ne peuvent plus siéger à aucune instance du PDCI-RDA. Ils sont exclus temporairement et ces décisions leur seront signifiées par voie d’huissier dès ce soir (hier) ou demain matin (aujourd’hui), par les voies légales afin que nul n’en ignore ».

(Nouveau Réveil)

Le PDCI attaqué en justice : Les avocats de Bédié expliquent ce qu’il faut savoir

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici