Coopération ivoiro-française : La France au secours de l’Enseignement supérieur Ivoirien

Coopération franco-ivoirienne
Coopération franco-ivoirienne

Dans le cadre de sa visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire, , ministre de l’Europe et des affaires étrangères de la République française a procédé à la cérémonie de lancement officiel du  »Hub franco-ivoirien pour l’éducation  » le 18 octobre 2018 à l’institut national polytechnique () de .

, premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat et , ministre de l’Enseignement supérieur étaient présents à cette cérémonie. Le  »Hub franco-ivoirien de l’éducation  » est une plate-forme de relations bilatérales entre les universités ivoiriennes et les universités françaises.

A lire aussi : Partenariats Chine-Afrique : Des journalistes à l’école pour maîtriser les enjeux

 »Favoriser l’employabilité des jeunes sur le marché, Veuiller à l’accessibilité des formations et assurer la pérennité du Hub en l’enrichissant de partenariats nouveaux » tels sont les objectifs énumérés par Jean-Yves Le Drian pour le succès du Hub.

«Par ce projet, la France n’entend nullement fermer les portes de ses universités aux étudiants ivoiriens, mais elle veut aider la jeunesse à trouver chez elle les conditions d’éclosion de ses valeurs», a expliqué le ministre des affaires étrangères français. Selon lui, le projet vise deux objectifs majeurs. Il permettra aux bénéficiaires de profiter d’une formation de qualité. Aussi, il permettra à la Côte d’Ivoire d’être la plaque tournante de la formation de qualité.

Mabri Touakeusse s'adressant à l'assemblée
Mabri Touakeusse s’adressant à l’assemblée

Poursuivant, Jean -Yves Le Drian, à dit: «Bien que ce projet soit né de la volonté des chefs d’Etats respectifs, il se veut un vibrant hommage à la vision de le premier président ivoirien. Pour sa part, au nom du gouvernement ivoirien, Albert Mabri Toikeusse, ministre de l’Enseignement supérieur a dit toute sa joie de voir se réaliser ce projet.

« Avec le Hub, le regard porté sur notre enseignement supérieur va être différent. Cette coopération bilatérale est une chance pour nos deux pays ».  Cette cérémonie a vu la signature de plusieurs conventions entre les universités françaises et ivoiriennes. 56 formations et 1500 personnes sont concernées par ce projet qui regroupe 56 partenariats.

Roxane Ouattara, envoyée spéciale à Yamoussoukro

Jean-François Valette persiste et signe : « Ce rapport est l’exact reflet de l’analyse collective des 8 ambassadeurs européens en Côte d’Ivoire