2 semaines après le « oui mais » au parti unifié, Bédié s’entretient avec l’ambassadrice de Grande Bretagne

Josephine Gauld, et Henri Konan Bédié
Josephine Gauld, et Henri Konan Bédié

Josephine Gauld, ambassadeur de la Grande Bretagne en Côte d’Ivoire, a été reçue le lundi 25 juin 2018, à Daoukro, par Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, mouvance présidentielle). Au menu de la rencontre : la situation politique en Côte d’Ivoire. Bédié ambassadrice Grande Bretagne.

Cette rencontre intervient deux semaines après le bureau politique du PDCI, à l’issue duquel ce parti a confirmé son appartenance à la coalition au pouvoir du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), tout en reportant son adhésion au parti unifié, à une date ultérieure et en conditionnant cette adhésion, à « l’alternance en faveur d’un cadre issu du PDCI ».

A lire aussi. Bédié tranche : « Le PDCI ne peut pas prendre la responsabilité d’aller à la rupture avec ses alliés »

A sa sortie d’audience, l’ambassadrice Josephine Gauld a confié que cette visite de courtoisie était opportune car, vu qu’il avait un petit temps qu’elle n’avait pas échangé avec Henri Konan Bédié.

« Cela fait un moment,que nous n’avons pas vu le président Henri Konan Bédié. Il fallait être présente ce jour, pour d’abord lui présenter nos condoléances, suite au décès du maire de Daoukro. Ensuite, nous avons parlé de plusieurs sujets concernant la Côte d’ivoire, particulièrement les prochaines élections municipales et régionales et surtout de la révision de la liste électorale qui vient de s’achever », a indiqué Josephine Gauld.

Alors que le milieu diplomatique est coutumier aussi bien de la langue de bois que du langage diplomatique, en évoquant explicitement qu’elle a parlé de sujets d’actualité politique, l’on imagine que la situation politique préoccupe le milieu diplomatique, toute chose qui a amené la diplomate à se déplacer à Daoukro.

Elvire Ahonon

Alternance 2020 en faveur du PDCI, Alassane Ouattara révèle : « Je n’ai jamais rien promis à Bédié »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici