Création d’un groupe parlementaire RHDP : que deviennent les députés frondeurs du PDCI ?

Avec l’ouverture de la deuxième session de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire tous les observateurs s’attendaient à la création d’un groupe parlementaire , comme l’avaient annoncé ses initiateurs.

Le mardi 03 avril dernier, a eu lieu la rentrée parlementaire de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire avec l’ouverture de la première session. Outre l’intense discours d’ouverture du président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Kigbafori Soro, tous les observateurs s’attendaient à voir présenté le Groupe parlementaire Rhdp, comme l’avaient annoncé ses initiateurs.

Groupe parlementaire RHDP : il y a 62 députés Pdci partants

A ce propos, le député de San Pedro, , membre du comité ad-hoc de mise en place dudit groupe, disait dans les colonnes de du 19 mars 2018 : « Depuis que nous avons commencé à parler de ce sujet, nous avons toujours dit qu’il y a 62 députés Pdci qui étaient partants. Certes, ce groupe dit de 24 députés ont eu accès à une des salles du siège du Pdci-Rda pour faire leur déclaration, mais cela ne signifie pas ipso facto qu’ils parlent au nom du groupe parlementaire Pdci-Rda. Notre groupe parlementaire est composé de 89 membres. Ce sont 21 députés qui étaient présents ce jour et qui disent être au nombre de 24 qui ne sont pas favorables à la création du groupe parlementaire Rhdp. C’est leur choix…C’est notre espérance, notre volonté que le 3 avril, date de l’ouverture de la prochaine session parlementaire, le groupe parlementaire Rhdp sera mis sur pied. Nous prions pour que cela se passe ».groupe ar

LIRE : Un député RDR refuse d’intégrer le futur groupe parlementaire RHDP

Personne n’a fait cas du groupe parlementaire Rhdp

De fait, tout le monde attendait de voir le groupe parlementaire Rhdp et ses membres. Mais rien. En dehors des six (6) groupes parlementaires existants, à savoir les Groupes Pdci-Rda, Rdr, Udpci, Agir pour le Peuple, Nouvelle vision et , aucun autre groupe n’a été présenté. Personne n’a fait cas du groupe parlementaire Rhdp qui, selon ses initiateurs, devrait être le précurseur du Parti Unifié. Surtout que le président Soro, dans son discours parlant du parti unifié, a dit « Le parti unifié, je l’espère, aura à se construire inclusivement. Car la division, assurément, fera notre faiblesse. Laissons donc le temps aplanir les différends ». N’est-ce pas une façon moins dure de dire qu’il faut faire avec ce que nous avons présentement et avancer pas à pas dans le temps sans rien brusquer. Aussi, les travaux des députés à l’Assemblée Nationale commencent avec les six (6) groupes déjà existants. Et ce, jusqu’à nouvel ordre. Ce qui peut faire penser que le projet de création du Groupe parlementaire Rhdp est un projet mort-né