Crise des gilets jaunes : L’armée africaine déployée en France pour sauver la démocratie (Parodie)

Qu’est-ce qui se serait passé si la crise des gilets jaunes en se déroulait dans un pays d’Afrique. IvoireSoir.net reproduit, dans un style fictif et de parodie une vidéo-montage qui a inondé les réseaux sociaux.

L’armée africaine se déploie à pour rétablir la démocratie et pacifier le pays. Après les indépendances, la France a signé des accords de coopération militaire et de défense avec une quinzaine d’Etats Africains. Elle est aujourd’hui liée à ce titre par 26 engagements dans le domaine de la défense. Ces accords contenaient des dispositions de défense mutuelle pour assurer la sécurité en cas de troubles internes et le rétablissement interne.

Ce dernier l’article de l’accord permet donc à la Côte d’Ivoire d’intervenir militairement en France afin de rétablir la démocratie, assurer l’ordre et pacifier le pays. Nous avons appris que dès la semaine prochaine un contingent togolais de chars blindés, l’aviation tchadienne, un bataillon parachutistes gabonais et enfin des conseillers militaires ivoiriens seront dépêchés à Paris pour se déployer dans les zones dangereuses pour rétablir la démocratie, pacifier le pays et apporter assistance aux forces de l’ordre françaises dans leur lutte contre le désordre, l’anarchie.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Macron réalise une promesse en faveur des femmes du Gontougo

L’intervention Africaine a également pour mission la protection des ressortissants Africains. La situation en France aujourd’hui est très inquiétante. Les gilets jaunes sont arrivés jusqu’à l’Élysée où réside le président de la république Française. Le palais présidentiel est donc encerclé, ce qui pourrait provoquer l’effondrement de la république et l’établissement d’un pouvoir anarchique. Par ce fait, il est du devoir des pays Africains d’intervenir pour sauver la république française, un pays ami, un pays francophone.

NDLR : Ceci est une parodie. Elle n’a rien à voir avec la réalité

Métro d’Abidjan : Un an après le lancement par Macron, que devient le projet ?

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici