Drame à l’INJS : le gouvernement épargne le directeur de l’école et suspend le chef du Centre de médecine du sport

Le mercredi 6 juin 2018, monsieur , étudiant en licence3 option éducation et motricité à l’ (), est décédé après avoir reçu un violent choc consécutif, à la chute de poteaux de handball sur lesquels, il faisait des exercices physiques. Drame à l’.

Informé des faits, le ministre des sports et des loisirs a dépêché sur les lieux, une délégation qui a échangé avec les étudiants dont certains avaient érigé des barricades sur les voies d’accès à leur école. Après ces échanges, les étudiants ont accepté de lever les barricades, et ont regagné leurs domiciles respectifs.

Habib Sanogo, Directeur Général de l’INJS

A l’issue d’une réunion qui s’est tenue ce jeudi 7 juin 2018,  sous la présidence de son excellence monsieur le premier ministre , en vue d’examiner la situation, le président de la république son excellence , et le gouvernement expriment leur compassion émue à la famille du défunt, et à l’ensemble des étudiants de l’INJS.

A lire aussi : Côte d’Ivoire INJS : Un poteau de handball mal fixé tue un étudiant, ses camarades bloquent le 3è pont

Le gouvernement rassure les étudiants et informe les ivoiriens qu’une enquête a été diligentée en vue d’élucider les circonstances du décès de l’étudiant Dié Eric Privat et de situer les responsabilités. Les conclusions de cette enquête seront rendues publiques dans les plus brefs délais.

Communiqué du ministre des Sports, François Albert Amichia
Communiqué du ministre des Sports, François Albert Amichia

Mais en attendant le directeur du centre de la médecine du sport est suspendu de ses fonctions.

Tout en condamnant les actes d’incivisme perpétrés, le gouvernement invite les étudiants à privilégier le dialogue et la négociation dans le cadre de la résolution de leurs problèmes surtout que l’état a consenti d’importants moyens en vue de réhabiliter l’INJS.

A cet égard, il convient de rappeler que 17 bâtiments sur 33 d’une capacité de 2000 lits ont été affectés à l’hébergement des étudiants. Les travaux de mise en adéquation  en vue de leur utilisation, sont en cours et les étudiants pourront les intégrer dès la rentrée prochaine.

Propos retranscrits par Prince Beganssou

Exclusif / INJS : La « cité de Bictogo » louée à des privés, après la Francophonie, des étudiants sans logement

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici