Education nationale : Kandia Camara échoue dans les négociations, la grève se poursuit

Les négociations entamées depuis le lundi 18 février entre le gouvernement et les syndicats viennent de connaître leur premier couac.

La ministre de l’Education nationale, le jeudi dernier lors des rendez-vous du gouvernement, avait plaidé pour une reprise des cours le lundi 25 février. Avec ce revers dans les négociations,  les faîtières des syndicats du secteur éducation formation ont lancé un appel à la poursuite de la grève.

« Aucune revendication n’a été satisfaite, les discussions reprennent le lundi, la grève se poursuit »

  « Aucune revendication n’a été satisfaite, les discussions reprennent le lundi, la grève se poursuit » nous a informé, hier en fin de journée, ,  secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire,  membre de l’Intersyndicale de l’Enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire () .

A lire aussi : Grève d’un an à l’université de Cocody : « C’est une crise morale liée à la gouvernance d’Abou Karamoko » (Codec)

Faîtière présidée par David Bli Blé qui, dans sa plate-forme revendicative, demande entre autres la suppression des cours du mercredi, la revalorisation des indemnités contributives de logement… 14 syndicats composent ce mouvement.

Avec cette décision de poursuivre la grève, l’école ivoirienne entre dans sa 5ème semaine de paralysie.

J.P