Exclusif / Fake des pro-Ouattara : Le Président ivoirien n’était pas seul à la table de Macron

« , seul chef d’Etat assis à la table d’honneur avec les plus puissants du monde ». Faux, un fake des pro-Ouattara. Voici la vérité !

Les images ont été publiées par la page Facebook du président ivoirien Alassane Ouattara, ce dimanche 11 novembre, puis partagées par celle de la présidence ivoirienne. Automatiquement la soldatesque d’activistes et avatars pro-Ouattara, a pris le relais. Les images sont certes réelles mais elles sont particulièrement choisies afin que Ouattara apparaisse seul aux côtés des « plus puissants du monde ».

A lire aussi. Réponse à Adjoumani : Faux, Ouattara n’a jamais dit que la CEI serait reformée après les locales

Voici donc la réalité : la samedi 10 novembre 2018, en marge des cérémonies marquant les cent ans de l’armistice, le président français invite les chefs d’Etat et les membres des délégations officielles à la visite de l’exposition « Picasso Bleu et Rose » au Musée d’Orsay, à Paris. A l’issue de cette visite, les officielles ont été invitées à un dîner par le couple présidentiel français.

Dîner offert par Emmanuel Macron au Musée d'Orsay à Donald Trump, Alassane Ouattara et plusieurs chefs d'Etat, le samedi 10 novembre 2018, au Musée d'Orsay à Paris
Dîner offert par Emmanuel Macron au Musée d’Orsay à Donald Trump, Alassane Ouattara et plusieurs chefs d’Etat, le samedi 10 novembre 2018, au Musée d’Orsay à Paris

Le protocole de l’Elysée a disposé les illustres hôtes en prenant soin de placer face à face, Emmanuel Macron et Donald Trump, l’invité d’honneur. En tant que deuxième invitée d’honneur, Angela Merkel a été placée à la droite du président français. Vint ensuite, toujours à la droite du président français, le président malien Ibrahim Boubakar Kéita. Ce dernier était, parmi les chefs d’Etat africains, celui qui était véritablement à l’honneur, suivant le protocole international.

A la table d’honneur, Alassane Ouattara était assis à la gauche de Macron dont il était séparé par Brigitte Macron. Toujours sur la même table d’honneur et à l’extrémité à gauche, a pris place le Guinéen Alpha Condé.

Sur les images choisies par la communication du président Ouattara, IBK est à peine visible à la table officielle
Sur les images choisies par la communication du président Ouattara, IBK est à peine visible à la table officielle

Le service de la communication de la présidence ivoirienne a pris soin de ne pas affirmer que le président Alassane Ouattara était le seul chef d’Etat africain à être admis à la table d’honneur, mais les images qu’il a choisies, ont laissé croire cela et les pro-Ouattara ont vite exulté. En effet, les images que la page officielle présidentielle a choisi de publier, ne montraient pas explicitement le président malien IBK.

Technique de manipulation des masses

Sur au moins une image, il faut agrandir la photo, pour voir une petite partie du visage du Malien. Sur une autre, on voit à peine, le bout de son bonnet. C’était en définitive, une opération de manipulation bien préparée, dans un contexte de popularité en baisse pour le numéro ivoirien, au lendemain d’élections locales émaillées de violences et où la fraude a failli triompher, notamment dans la commune du Plateau où l’un de ses protégés, Fabrice Sawegnon, a été pris en flagrant délit, par de nombreux observateurs de l’Union européenne, d’introduction de procès verbaux fictifs, dans le processus de compilation des voix.

Début août, un rapport de l’Union européenne qui pointait « l’autocratie » de l’Ivoirien, avait été curieusement éventé dans la presse. Cela avait obligé ce dernier à opérer de rapides réformes, sur le chantier de la réconciliation, en amnistiant 800 prisonniers et exilés politiques, dont Simone Gbagbo.

Emmanuel Gautier

André Silver Konan : « Pourquoi un 3è mandat est un risque pour Ouattara »