Gnamien Konan tance Adjoumani : « C’est criminel de voyager seul dans un avion quand on a 130 élèves par classe »

Kobenan Kouassi Adjoumani en jet privé

Le président de La Nouvelle Côte d’Ivoire , dans sa logique d’inculquer certaines valeurs à ses partisans, a échangé avec ceux-ci au siège de son mouvement aux 2 Plateaux Vallon. Il les a exhortés à faire en sorte qu’en 2020, qu’il n’y ait plus des gens à la tête de la Côte d’Ivoire qui vivent avec la corruption. 

« Si tu veux créer un pays, commences à créer une école pour former tes ressources humaines. Le développement se fait par des ressources humaines. Si tu n’as pas de ressources humaines de qualité tu fais quoi ? », a dit d’emblée Gnamien Konan. Et de lancer à l’endroit des jeunes. « Soit vous êtes à l’école pour vous former, soit vous travaillez. Il n’y a pas d’autre statut. Quelqu’un qui ne travaille pas doit être en formation ». Pour lui, l’investissement dans les ressources humaines demande beaucoup d’argent cependant, cet argent existe sauf qu’on refuse de le prendre.

 Aussi a-t-il montré la vision de La Nouvelle Côte d’Ivoire qui est simple selon lui : « un Ivoirien, une formation de qualité, un emploi bien payé ».  « Et pour y arriver il faut éradiquer la corruption. Nul n’a le droit de se servir dans la caisse publique », a-t-il indiqué. Par ailleurs, l’ancien ministre de la fonction publique a gravement tancé le ministre des Ressources halieutiques Kobenan Kouassi Adjoumani, qui avait médiatisé l’une de ses missions en jet privé : « Dans un pays où il y a 130 élèves par classe, il y a des ministres qui voyagent seuls dans l’avion avec les pilotes et les hôtesses pour lui servir à manger. C’est criminel, c’est un plan de destruction ».

A lire aussi : Lutte contre la corruption : Voici l’intégralité de la grande leçon de Kagamé au gouvernement ivoirien

En outre, le député de Botro qui a fait de la corruption son cheval de bataille s’est demandé : « Qui va récupérer l’argent dans la poche des corrompus pour mettre dans la caisse commune pour travailler ? » Car à l’en croire, cet argent  peux acheter des vaccins, acheter des équipements, des radios, des scanners pour les hôpitaux, des médicaments de première nécessité, développer l’agriculture, créer des sociétés d’Etat pour transformer le cacao, l’anacarde, l’hévéa.

Cependant, a-t-il ajouté : « Pour avoir l’argent, il faut trouver un expert qui va mettre fin à la corruption ». Selon Gnamien Konan, il faut savoir récupérer l’argent dans la poche des corrompus parce que celui qui ne sait pas le faire aura les mêmes résultats que ses prédécesseurs. Enfin, il a conclu en ces termes : « S’il y a une chose à faire, c’est de faire en sorte qu’en 2020, qu’il n’y ai plus des gens à la tête de la Côte d’Ivoire qui vivent avec la corruption ».

Elvire Ahonon