Gnamien Yao répond au RDR : « Un houphouëtiste n’insulte pas, il convainc »

RDR. Le -RDA et la Côte d’Ivoire de demain : Plaidoyer pour nouveau futur ». C’est le thème de la conférence qu’a animée, samedi 17 mars 2018, l’inspecteur du -RDA, le ministre .

« Le Pdci-Rda et la Côte d’Ivoire de demain : Plaidoyer pour nouveau futur ». C’est le thème de la conférence qu’a animée, samedi 17 mars 2018, l’inspecteur du PDCI-RDA, le ministre Gnamien Yao, par ailleurs, nommé grand conférencier du parti. Cette rencontre, qui a eu lieu au siège du parti à Cocody, a enregistré la présence de nombreux cadres du PDCI-RDA dont les vice-présidents, et , le chef du secrétariat exécutif, le ministre Maurice Kakou Guikahué, représentant le président Bédié, le secrétaire exécutif chargé de la mobilisation et de l’organisation, , le secrétaire exécutif chargé des jeunes, Kamagaté Brahima, la présidente de l’Ufpdci urbaine, Mme Ehui Odette et le président de la JPDCI rurale, Innocent Yao.

Gnamien Yao demande pardon

Les nombreux militants, sympathisants du PDCI-RDA ainsi que les chefs traditionnels qui ont effectué nombreux le déplacement n’ont pas boudé leur plaisir face au conférencier, le ministre Gnamien Yao qui, avec éloquence, a su traduire les aspirations du parti pour les échéances à venir. Avant de débuter sa conférence, le ministre Gnamien Yao a humblement demandé pardon pour les actes qu’il a eu à poser dans le passé et qui n’ont pas été appréciés des militants. « Je ne peux pas faire comme si de rien n’était.  Dans la vie, il y a des hauts et des bas. J’ai connu des hauts et des bas qui n’ont pas été du goût des militants. Publiquement, je demande ici pardon », a-t-il déclaré. Entrant dans le vif du sujet, le conférencier a fait savoir que le seul projet du PDCI-RDA actuellement, c’est la reconquête du pouvoir.

« Notre projet, il est unique, reconquérir le pouvoir d’État pour nous-mêmes et pour le peuple de Côte d’Ivoire. C’est une aspiration profonde du peuple de Côte d’Ivoire. Et pour cela, Houphouët nous a donné un instrument, le Pdci-Rda, qui est indissoluble et insubmersible. Jamais le Pdci-Rda ne s’est renié »

« Nous voulons être avec les autres et rester nous-mêmes »

Pour Gnamien Yao, le PDCI-RDA ne doit en aucun moment se saborder mais plutôt garder son autonomie. « Pourquoi réduire le PDCI-RDA à la pensée unique ? Nous faisons ce qui nous plait au nom de notre autonomie et de notre souveraineté. Nous voulons être avec les autres et rester nous-mêmes », a-t-il affirmé. Et l’inspecteur du parti de faire des propositions pour une victoire certaine du Pdci-Rda à l’élection présidentielle de 2020.

« Voici la stratégie pour gagner 2020. Si nous voulons gagner, nous devons nous rassembler autour du président et défendre l’autonomie du PDCI-RDA », a-t-il suggéré. Pour lui, le parti fondé en 1946 n’a jamais eu recours à la violence dans son combat. « Le Pdci a vécu des épreuves. C’est le parti qui va toujours de l’avant. Jamais il n’est venu à l’esprit du plus petit militant d’avoir recours à autre chose que le dialogue », a-t-il indiqué. Et d’exhorter les militants du PDCI-RDA à agir.

« Celui qui insulte n’est pas Houphouëtiste. Houphouët n’insulte pas, il convainc. Des gens parlent d’Houphouët sans le connaître »

Les pro-Gbagbo pour Bédié

Selon lui, le Pdci regorge de tellement de cadres qu’il peut « aligner 40 gouvernements de suite ». Cet exposé du ministre Gnamien Yao a été suivi d’échanges avec les militants et les invités. Il a eu, à cette occasion, le soutien de militants du FPI. Dadjé dit « Awadji » responsable des parlements et agoras sous Laurent Gbagbo, s’est même proposé de monter une structure baptisée « les pro-Gbagbo pour Bédié ». Pour lui, le PDCI-RDA est le seul parti qui incarne l’espoir des partisans de Laurent Gbagbo.

Le ministre Maurice Kakou Guikahué représentant le président Henri Konan Bédié a félicité Gnamien Yao avant d’indiquer que dans le cadre de la promotion et le succès d’un candidat militant actif du Pdci-Rda à l’élection présidentielle de 2020, le président du parti a vu la nécessité de nommer de grands conférenciers dont l’orateur du jour fait partie. Il s’est donc félicité de cette première conférence qui a suscité de l’engouement auprès des militants. Et d’annoncer que dans les prochains jours, il y aura d’autres conférences qui seront animées. Le Secrétaire exécutif du PDCI-RDA chargé de la Mobilisation et de l’organisation, Akossi Bendjo, a exprimé sa détermination à œuvrer au retour du PDCI-RDA au pouvoir d’Etat en 2020.