Inclusion financière: Ouattara compte désormais sur l’argent des Ivoiriens pour financer l’économie de la Côte d’Ivoire

Alassane Ouattara
Alassane Ouattara

La Côte d’Ivoire a adopté mercredi 15 mai 2019 sa stratégie nationale pour porter le taux d’inclusion financière à 60% à l’horizon 2024.

Le taux d’inclusion financière en Côte d’Ivoire fait actuellement moins de 50%. L’objectif visé par le gouvernement ivoirien est de mobiliser davantage d’épargne nationale pour le développement de l’économie de la Côte d’Ivoire.

La stratégie nationale d’inclusion financière en Côte d’Ivoire

La stratégie nationale d’inclusion financière, dévoilée le mercredi 15 mai 2019 à l’issue d’un conseil des ministres, porte sur la période 2019-2024 et s’articule autour de l’insertion des couches sociales défavorisées dans le tissu économique, à travers la mise en place de services financiers adaptés qui offrent des conditions soutenables autant pour les offrants que les bénéficiaires.

LIRE AUSSI : Transfert d’argent, 4 jours après, les frais demeurent : Le gouvernement abandonne les consommateurs

« Il s’agit plus spécifiquement d’améliorer l’accès aux services financiers, des populations vulnérables, de promouvoir la finance numérique et de mettre en place un cadre fiscal et politique favorable à l’inclusion financière », indique le gouvernement.

le taux de bancarisation en Côte d’Ivoire était de 19,7% tandis que celui de la pénétration de la microfinance était de 10%.

A l’en croire, la mise en oeuvre de cette stratégie permettra de « porter le taux d’inclusion financière à 60% à l’horizon 2024 » et de mobiliser davantage d’épargne nationale pour financer l’économie du pays.

Le taux de bancarisation en Côte d’Ivoire

Selon les statistiques de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), en 2016, le taux de bancarisation en Côte d’Ivoire était de 19,7% tandis que celui de la pénétration de la microfinance était de 10%.


l’inclusion financière a progressé dans le pays, passant de 34% en 2014 à 41% en 2017, grâce à la pénétration des services financiers mobiles

Les mêmes sources indiquent que, dans l’ensemble, l’inclusion financière a progressé dans le pays, passant de 34% en 2014 à 41% en 2017, grâce à la pénétration des services financiers mobiles qui a connu un bond significatif, passant de 24% en 2014 à 34% en 2017.

LIRE AUSSI : Transfert d’argent : MTN, Moov et Orange ont « le plaisir d’annoncer la suspension » des nouveaux frais

Créée en mai 2018, l’Agence de promotion de l’inclusion financière (APIF) conduit en Côte d’Ivoire la stratégie nationale en cohérence avec la stratégie régionale d’inclusion financière adoptée en 2016 par la . Le secteur bancaire en Côte d’Ivoire compte une trentaine d’établissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici