Les vérités crues de Soro à Ouattara lors de leur rencontre : « Je suis RDR, pas RHDP de la pensée unique »

Guillaume Soro le lundi 7 septembre 2019 au palais présidentiel du Plateau

Le président de la République et le président de l’Assemblée nationale ont eu un tête-à-tête samedi dernier. Au cœur de la rencontre, la question du RHDO unifié.  

Dans sa série de discours tenus à Ferké la semaine passée, a utilisé beaucoup d’images, mais il n’a pas entretenu de mystère sur sa non adhésion au projet du Rhdp unifié dont le congrès constitutif est prévu le 26 janvier prochain. Eh bien, ce message n’est pas tombé dans de sourdes oreilles. Pendant son séjour dans sa ville natale, celui qui a encore le titre de vice-président du RDR chargé de la région du Tchologo a été joint par le président d’honneur de ce parti. Au bout du fil, lui a exprimé son souhait de le rencontrer à son retour à Abidjan. « Je suis à la maison, je suis au RDR, mais je ne suis pas pour le Rhdp de la pensée unique ». Ainsi, aussitôt revenu dans la capitale économique, le président de l’Assemblée nationale s’est rendu samedi dernier à la résidence du président de la République à Cocody-Riviera, où les deux personnalités avaient rendez-vous à 18 heures. Contrairement à d’autres huis-clos qui les réunissent, auxquels Ouattara a l’habitude d’associer certains de ses lieutenants, le chef du Parlement a tenu à ce que celui-ci soit un tête-à-tête.

« JE SUIS À LA MAISON, JE SUIS AU RDR, MAIS JE NE SUIS PAS POUR LE RHDP DE LA PENSÉE UNIQUE »

Son hôte n’y a pas vu d’inconvénient. C’est donc à deux qu’ils ont échangé, avec une ponctuelle participation de la Première dame. D’après nos sources, au cours de leur rencontre qui a duré plus d’une heure, le langage a été franc, mais l’ambiance est restée familiale, cordiale.

Soro clarifie sa position

Les civilités terminées, Alassane Ouattara a clairement signifié à son invité son vœu de le voir reprendre toute sa place au sein du RDR. Il lui a présenté les enjeux que renferme à ses yeux, le projet de parti unifié, et lui a demandé de s’y engager.  

A lire aussi :  Soro flingue les « jaloux » du camp Ouattara : « Jamais, Gbagbo n’a appelé un Président pour lui dire de ne pas me recevoir » 

Le RDR, lui a-t-il répété, est sa famille. Il l’a exhorté à ne pas rester en dehors de cette famille.

En réponse, Guillaume Soro a reconnu que le parti reste sa maison. Il a assuré y être et vouloir y demeurer. Cependant il a affirmé ne pas être favorable au projet du Rhdp tel que pensé et conçu par Ouattara et ses soutiens. « Je suis à la maison, je suis au RDR, mais je ne suis pas pour le Rhdp de la pensée unique », aurait-il clarifié. Le député de Ferké a réitéré son vœu de voir Alassane Ouattara retrouver son « aîné » afin de préserver les acquis de la prise du pouvoir en 2010. L’ancien Premier ministre a insisté sur la nécessité de sauvegarder l’union dans les différences au sein de leur grande famille politique. Pour lui, c’est à travers un dialogue interne, le respect et la considération mutuels, que les incompréhensions doivent être aplanies, et non par la « pensée unique ». Pendant que cette conversation se poursuivait comme elle avait commencé, c’est-à-dire en toute cordialité, dans la courtoisie, mais sur fond de vérités, ils ont été rejoints par .

Dominique Ouattara en renfort

La maîtresse de maison, dont la présence n’était sans doute pas improvisée, est venue en renfort à son époux. Toujours selon nos informateurs, la présidente de Chlidren Of Africa va reprendre les arguments de son complice en expliquant à leur ‘’fils’’ qu’ils ont besoin de lui au RDR et qu’il doit absolument reprendre sa place dans la famille. Mais avec la même amabilité, l’ancien secrétaire général de la Fesci va lui répéter la réponse qu’il avait donnée à son époux. Ils lui ont demandé d’être présent au congrès du 26 janvier. L’arbitre de la transition 2007-2010 n’aurait ni confirmé ni infirmé sa présence à ce rendez-vous. Il est resté constant sur le besoin de cohésion au sein de la famille houphouétiste, et souhaite que tous restent ouverts au « dialogue ».

Le PAN bientôt à Havard

Des sujets comme les récentes visites qu’il a rendues à Bédié à Daoukro, et à Sassou Nguesso, le président congolais, ont été également abordés. Le PAN en a profité pour informer le chef de l’Exécutif de son prochain voyage aux Etats-Unis. Comme nous vous l’annoncions dans notre parution du vendredi dernier, après son MBA en finance obtenu en France, le patron des députés ivoiriens est admis à s’inscrire à l’université de Havard où il devrait préparer un doctorat.  

Cissé Sindou

Source : Générations Nouvelles