Mairie du Plateau, Bendjo prévient : « On va voir qui est qui »

Noel Akossi Bendjo, maire sortant du Plateau

Candidat à sa propre succession à la , a taclé ses adversaires, au cours d’une cérémonie en hommage aux femmes de la communes, à l’occasion de la journée internationale de la femme. « On va voir qui est qui », a-t-il déclaré, en faisant allusion à ses challengers Fabrice Sawegnon et Ouattara Dramane dit OD.

« Il est vrai que nous sommes dans une phase de précampagne électorale, mais je peux vous dire que vous pouvez être fières de votre maire, a déclaré Lydie Bendjo, épouse du premier magistrat de la commune administrative de la Côte d’Ivoire. Moi, je ne parle pas parce que je veux faire la propagande de mon mari. Je n’ai rien à vous dire, vous le connaissez autant que moi, mais je peux dire qu’on en est fières. Personnellement, quand j’arrive en Europe avec lui, je suis très fière. Il n’a pas de complexe, il a la hauteur intellectuelle et il est sérieux. Dans la vie, il faut être sérieux pour aller loin. Et comme disait le maire d’Abengourou, la dernière fois, vous avez un maire qui est vraiment immense, multidimensionnel dans le privé comme dans le public ».

Mairie du Plateau: Bendjo passe à l’offensive

Pour l’épouse de Bendjo, qui faisait sans doute allusion au récent limogeage de ce dernier à la présidence du conseil d’administration de la Société ivoirienne de raffinerie (Sir), « des hommes comme ça, c’est normal qu’il y ait des étapes difficiles dans leur vie. On est préparé, j’espère que vous aussi, êtes préparées. Comme on dit, attachez vos ceintures parce que les secousses, ça va encore continuer. Mais soyez fortes pour qu’on arrive à notre but. Aujourd’hui, on n’attend pas qu’on nous donne quelque chose, nous-mêmes, on a envie d’en distribuer. Ça veut dire que le pouvoir, ce n’est pas facile, il faut aller l’arracher et on est dans des phases tumultueuses et Dieu veillera ».

Il est difficile de savoir si l’épouse du maire Bendjo faisait allusion à la mairie ou à la présidentielle de 2020, pour laquelle son époux milite en vue d’une candidature de son parti, le PDCI. Pour sa part, le maire Bendjo, qui a pris le train en marche, a promis, pour cette année, 30 millions FCFA pour le financement des projets des femmes et 50 millions FCFA, en 2019.

Par ailleurs, le patron de la mairie du Plateau a promis qu’il organisera cette année, la plus belle fête des mères jamais organisée en Côte d’Ivoire. « C’est là, a-t-il lancé, en guise de défi à ses adversaires, qu’on va voir qui est qui. Les gens me regardent comme ça, ils croient que je m’amuse, mais on ne peut plus s’amuser, l’amusement est fini. Les choses sérieuses vont commencer et je voudrais compter sur vous ».

Elvire Ahonon