Mobilisation des ressources internes : Adama Koné salue la contribution des assureurs

Adama Koné, ministre de l'Economie et des Finances

Le ministre de l’Economie et des finances, , a échangé, au cours d’un déjeuner à l’ au Plateau, avec les acteurs du marché des assurances en Côte d’Ivoire. A cette occasion, Adama Koné a salué la contribution des assureurs à la concrétisation des projets de développement ambitieux engagé par le gouvernement pour consolider la croissance économique.

« L’importance du secteur des assurances dans la mobilisation des ressources internes n’est plus à démontrer. Les assureurs participent de façon continue aux emprunts obligataires lancés par le Trésor Public. A titre d’exemple, le TPCI 6% 2013-2016 a été souscrit à hauteur de 6,617 Milliards soit 5,47% et le TPCI 6,3% 2013-2018 a été souscrit à hauteur de 11,307 Milliards de FCFA soit 11,57% du montant global sollicité. En outre, le marché emploie plus de 3000 salariés, paie des impôts et taxes évalués à plus de 6 milliards au 31 décembre 2017 » a rappelé le ministre.

Avant de relever que le marché ivoirien des assurances, à l’instar des autres secteurs de l’économie ivoirienne, est en pleine mutation. « Notre marché compte à ce jour 34 sociétés d’assurance dont 12 dans les branches vie et 22 dans les branches non vie. Ce marché compte également 11 réassureurs, 300 courtiers et sociétés de courtages et 650 agents d’assurance ainsi que quatre (04) organismes particuliers d’assurance notamment, le Fonds de Garantie Automobile (FGA), le Pool de Transport Public de Voyageur (Pool TPV), le Centre Professionnel de Formation en Assurance () et le Bureau National de la Carte Brune .

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « Le RDR-RHDP s’est mis à dos tout le monde à part ceux qui mangent avec lui » (Mamadou Traoré)

Le chiffre d’affaires engrangé par le secteur a atteint 360 Milliards de FCFA en 2018 avec un taux moyen annuel de progression de l’ordre de 7% sur les dix dernières années. Il convient de noter que notre marché demeure le premier marché de la Conférence Interafricaine des Assurances () avec 27% de parts en 2017 » s’est-il félicité. Non sans avoir relevé néanmoins que le secteur reste confronté à de nombreux défis.

« L’offre d’assurance ne touche que 3 à 4% de la population ivoirienne, ce qui sous-entend que plus de 95% des habitants de notre pays ne sont pas couverts par une assurance privée. Le taux de pénétration estimé à 1,7% demeure faible comparé à la moyenne en Afrique qui se situe à 4%. De même, le rythme de règlement des sinistres, notamment en assurance automobile, avec une progression de l’ordre de 6% de 2016 à 2017, reste encore faible » a dit le ministre qui invite les assureurs, dans leur ensemble, au respect de leurs engagements vis-à-vis des assurés et des bénéficiaires des contrats d’assurance.

Adama Koné qui avait à ses côtés, le Dg du trésor publique, Jacques Assahoré par ailleurs, annoncé que le gouvernement prévoit, en 2019, entre autres, de lever sur le marché des capitaux 1 429 milliards de francs CFA destinés à financer son Programme de développement économique et social. Les porte-parole de l’Association des Sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASA-CI et l’Association Nationale des Courtiers d’Assurances et Réassurance de Côte d’Ivoire (ANCARCI ont respectivement salué l’initiative offerte par le ministre à travers cette plateforme d’échanges avec les assureurs.

François Bekanty

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici