Mort du jeune MDL Modi Rivarol à Toroguhé: Ange Kessi conclut au suicide

MDL Modi Rivarol Amaffou gisant dans son sang à Toroguhé, le 1er avril 2019

a dévoilé le vendredi 17 mai 2019 les résultats de l’enquête sur la mort du jeune à l’école de gendarmerie de Toroguhé à Daloa.

Le Commissaire du Gouvernement, le Contre-amiral Ange KESSI a reçu dans la matinée de ce vendredi 17 mai 2019 au siège du tribunal militaire d’Abidjan, la presse nationale et internationale et certaines structures comme l’Unité de Lutte Contre le Racket, l’Office de la Fluidité des Transports, la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Cote d’Ivoire, la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance pour son traditionnel point de presse trimestriel. 

Comme lors des précédents points de presse, Ange KESSI a fait le point des anciens dossiers, ceux qui seront évoqués à la prochaine session. Il s’est également appesanti sur certains dossiers qui ont focalisé l’opinion notamment la mort du gendarme à Toroguhé et le scandale de l’école des forces armées.

A LIRE AUSSI : Mort du MDL Modi Rivarol Amaffou : Suicide ou assassinat à Toroguhé ?

S’agissant du décès du Mdl, la thèse du suicide a été démontré. Pour l’EFA, des élèves-officiers sont en détention à la MAMA. Leur procès est prévu dans le mois d’octobre.

Le Commissaire du Gouvernement a saisi cette occasion pour partager sa vision de voir notre pays, nos forces de l’ordre quitter ce cercle vicieux du racket.
« Nous continuerons la lutte contre l’impunité tant que des poches de résistances subsistent » a conclu le Contre-amiral visiblement très remonté contre les fléaux de racket et de corruption.

Pour rappel le MDL Modi Jaurès Rivarol Amaffou avait été trouvé mort en l’uniforme de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, assis sur un banc, le torse couvert de sang et un cahier ouvert devant lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici