Non de l’UPCI au parti unifié : Brahima Soro répond au RDR

Brahima Soro de l'UPCI et Adama Bictogo du RDR
Brahima Soro de l'UPCI et Adama Bictogo du RDR

répond au . Interrogé par RFI au lendemain du non de son parti, l’Union pour la Côte d’Ivoire () à l’adhésion au futur parti unifié du Rassemblement des houphoeutistes pour la démocratie et la paix (, mouvance présidentielle), il a répondu aux critiques formulées par le Rassemblement des républicains (RDR d’).

« Quand on rentre dans un processus d’unification, je pense que c’est un processus inclusif dans lequel chaque parti doit pouvoir se sentir représenté. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas eu une seule investiture sur 66. C’est un mauvais signal qui avait été donné à nos militants, et dans ces conditions, ils en ont tiré les conséquences.

A lire aussi. Bictogo clashe Soro : « Le RDR ne fera pas voter des passants dans la rue, comme l’a fait l’UPCI »

Les grands partis tous les jours, ils semblent s’accorder, demain ils semblent se désaccorder. Tous ces discours contradictoires, renvoient une mauvaise image de cette coalition et nos militants ne l’ont pas compris », a déclaré Me Soro, le 29 avril 2018.

« C’est un manque de respect envers les autres partis membre du RHDP »

Au cours d’une conférence de presse tenue le 2 mai et reprenant les critiques formulées deux jours auparavant par Joël N’Guessan, un autre vice-président du parti présidentiel, a déclaré : « J’ai eu le constat amer de voir que sur 1300 personnes présentes dans la salle. Il n’y avait que les deux premières rangées qui concernaient les délégués et statutaires de l’UPCI. On ne prend pas de décisions aussi importantes de grands partis politiques, associer des gens qui n’ont ni l’historique, qui ne sont même pas militants de l’UPCI.

De passage à Treichville, ils portent un tee shirt, rentrent dans la salle et deviennent votants. C’est un manque de respect envers les autres partis membre du RHDP. Je voudrais sur ce point interpeller mon jeune frère Brahima Soro, et lui demander plus de maturité politique et plus de responsabilité quand on occupe la fonction ».

Prince Beganssou

Tiken Jah à propos du parti unifié RHDP : « C’est un mariage forcé qui aura des répercussions sur la paix »