« Nos enquêtes se poursuivent en Côte d’Ivoire » : De qui se moque la procureure Bensouda ?

Fatou Bensouda, procureure de la CPI

« Nos enquêtes se poursuivent en Côte d’Ivoire », déclare la procureure de la , Fatou , suite à l’acquittement de et de Charles . De qui se moque la procureure ? Serait-on tenté de se demander. En effet, depuis 2015, elle ne fait que ressasser cela, sans qu’on ne voit pointer à l’horizon des inculpations visant le camp du président Alassane Ouattara.

Dans une décision rendue oralement le 15 janvier 2019, deux des trois juges de la Chambre de première instance I de la Cour dans l’affaire contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont décidé de les acquitter des crimes contre l’humanité qu’ils auraient, selon nous, commis sur la base des éléments à charge collectés dans une enquête menée en toute indépendance et objectivité. Les juges ont rendu leur décision. L’Accusation a le droit d’interjeter appel de cette décision.

Il était question d’allégations de crimes graves commis en Côte d’Ivoire et visés au Statut de Rome.

Nous allons examiner attentivement la décision écrite de la Chambre de première instance I et ses motifs dès qu’ils seront disponibles et nous allons déterminer la marche à suivre.

A lire aussi : Exclusif / Libération de Gbagbo et Blé Goudé : Voici l’intégralité de la décision de la CPI

La remise en liberté de Messieurs Gbagbo et Blé Goudé a été suspendue jusqu’à demain matin (NDLR : ce matin), lorsque l’Accusation entend présenter ses observations sur la question devant la Chambre de première instance I de la Cour.

« Je tiens à ajouter que nos enquêtes se poursuivent en Côte d’Ivoire »

Je tiens à ajouter que nos enquêtes se poursuivent en Côte d’Ivoire. Nous restons déterminés à nous acquitter de notre mandat en vertu du Statut de Rome. Ce faisant, mon Bureau est résolument déterminé à remplir son rôle, en gardant avant tout et toujours à l’esprit le sort des victimes dans ce pays.

Source : Bureau du Procureur