Opérations militaires extérieures : Des députés ivoiriens à l’école allemande

Opérations militaires extérieures : des députés ivoiriens à l’école allemande. Opérations militaires extérieures : des députés ivoiriens à l’école allemande. Ils participent à un programme d’information sur le sujet. NDLR.

Au nom du département Afrique Sub-Saharienne de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES), une délégation de la Commission de la Sécurité et de la Défense (CSD) de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, a quitté Abidjan le samedi 06 octobre 2018 à destination de Berlin, la capitale de la République Fédérale d’Allemagne.

A lire aussi. « Occuper des postes à durée indéterminée peut aller contre les principes démocratiques » (Friedrich-Ebert-Stiftung)

Cette délégation conduite par M. Thilo SCHÖNE, Représentant Résident du Bureau de la Friedrich Ebert d’Abidjan, participera du 07 au 11 octobre 2018, à un programme d’information et d’échange sur le sujet : « Le rôle du parlement dans les opérations militaires extérieures ».

Au cours de ce séjour, les députés membres de la CSD rencontreront des experts du système allemand de la sécurité national intérieur et extérieur, le Chef d’études de l’Académie fédérale des hautes études de sécurité, des représentants du Gouvernement allemand, du Parlement allemand, les responsables de la FES et des hommes politiques.

Fondée en 1925, la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) est la plus ancienne et la plus grande fondation politique en Allemagne. Perpétuant l’héritage politique de son prête-nom, elle s’engage pour les valeurs fondamentales de la social-démocratie : la liberté, la justice et la solidarité. Ces valeurs la lient en outre aux idéaux de la social-démocratie et des syndicats libres.

La délégation, en plus du Représentant Résident M. Thilo Schöne et du chargé de programme de la FES, M. Karamoko DIAKITE, comprend les députés Fozié YEO, Président de la CSD ; Vincent DJE, Vice-président de la CSD et Guillaume Bi Sui TRA, accompagnés de M. Jean Jacques GORGUI, Assistant Parlementaire de la CSD.

Friedrich-Ebert-Stiftung Côte d’Ivoire

4.6 milliards pour l’enrôlement : « Tout cet argent dépensé était-il nécessaire ? » (Friedrich-Ebert-Stiftung Côte d’Ivoire)