Organisation le lundi à Daoukro, du bureau politique du PDCI : Une militante répond à Adjoumani

Kobenan Kouassi Adjoumani et les initiateurs de
Kobenan Kouassi Adjoumani et les initiateurs de "Sur les traces d'Houphouët-Boigny" veulent aller jusqu'au bout

Réponse d’une militante du à Adjoumani, face à sa lettre ouverte à  sur de l’organisation le lundi à Daoukro, du bureau politique du PDCI.

Bonjour monsieur Kobenan Kouassi Adjoumani. Hier vous avez trouvé utile de produire un courrier à l’attention de notre président de parti, le président Henri Konan Bédié. Ce matin, n’ayant pas la même audience dont vous bénéficiez de par vos nouvelles « traces », je me permets de vous répondre sur un point : celui du lieu et de la date de notre prochain bureau politique, points sur lesquels vous semblez porter votre pseudo inquiétude.

Monsieur Adjoumani,

Vorena Carine Guessennd

Le bureau politique de 1990 qui a institué le retour au multipartisme, s’est fait à la résidence du président Félix Houphouët-Boigny, mais cela, vous le saviez. Sinon, je me permets de vous rafraîchir la mémoire. Si tant est que vous avez un tel fétichisme pour la maison du parti à Cocody, pourquoi êtes-vous allé louer un espace à l’hôtel du Golf, pour le lancement de votre mouvement, alors que la maison du parti présentait plus de commodités ? Il existe de réels besoins de financement au plan social dans votre région, cet argent aurait pu régler des situations dans cette région de la Côte d’Ivoire.

A lire aussi : Urgent / Bédié convoque en urgence le bureau politique du PDCI

Le PDCI est national, les membres du bureau politique viennent de toutes les régions de la Côte d’Ivoire. Aucun texte du parti n’interdit de tenir un bureau politique dans une ville autre qu’Abidjan, dans une salle autre que la maison du parti. Mais ça, vous le saviez. Si non, j’attire juste votre attention sur cet oubli… volontaire.

Monsieur Adjoumani,

Ce même lundi 24 septembre 2018, alors que vous semblez défendre le jour ouvrable pour votre parti (?), votre association de logos (RHDP unifié, NDLR) procédera à l’investiture de ses candidats. Vous y serez sans doute. Ce jour sera-t-il décrété chômé et férié pour vous et seulement pour vous ?

Tenez, j’oubliais. Monsieur Adjoumani, le lundi 16 juillet 2018, pendant que vous festoyiez autour de votre association de logos (assemblée générale constitutive du RHDP unifié, NDLR), nous, nous accompagnions un frère, un compagnon de lutte de notre premier leader, le président Félix Houphouët-Boigny, en la personne de . Enfin, monsieur Adjoumani, je vous remercie de vous inquiéter de la vie et du fonctionnement de votre ex-famille, nous, les enfants fidèles, savons comment l’entretenir.

Vorena Carine Guessennd

Exclusif / Lettre ouverte d’Adjoumani à Bédié : « Continuer à ignorer les pro-RHDP n’est pas rendre service au PDCI »