Phoenix PDCI répond à Adjoumani : « Parti unifié d’accord, alternance d’abord »

Le mouvement Phoenix apporte un droit de réponse au ministre Adjoumani après son intervention à dans les quotidiens « Le Patriote » et «  » sur l’.

Les quotidiens « Le Patriote » et « Fraternité Matin ont publié dans leur livraison du Mardi 20 mars 2018, une intervention du Ministre Adjoumani relative à l’interprétation de L’Appel de Daoukro. Celui-ci, usant de son titre de membre du Bureau politique du PDCI-RDA, s’est donné pour objectif «d’éclairer la lanterne des irréductibles et des va-t-en-guerre » afin d’apaiser le débat politique qui « s’emballe particulièrement ces derniers temps au sein de notre grande famille des sur la question de l’interprétation de l’Appel de . »

Quelle doit être la prochaine étape ?

La problématique est de savoir «quelle doit être la prochaine étape après le triomphe éclatant du candidat du RHDP à la présidentielle de 2015 ? Devons-nous réaliser le parti unifié avant l’alternance ou vice-versa ? »

Pour résoudre le problème, Monsieur le Ministre ADJOUMANI, considérant que «  beaucoup n’ont pas relu le texte originel de l’Appel de Daoukro depuis bien longtemps » se propose d’y faire retour, afin de faire voir que  « Le Président Bédié a établi lui-même l’ordre chronologique des tâches à accomplir dans la mise en œuvre intégrale de l’Appel de Daoukro».

Qu’en est-il exactement ? Il s’agit de cet extrait de l’Appel du 17 septembre 2014, où le Président BEDIE s’attache à expliciter l’objectif de son Appel aux militants du PDCI-RDA, de faire du candidat présenté par le RDR celui aussi de leur parti et d’œuvrer en conséquence pour la victoire. Dans ce contexte, le président BEDIE disait : «L’objectif d’une telle candidature est double : d’abord, assurer le succès du RHDP aux élections de 2015 dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire et de la paix. Ensuite, aboutir à un parti unifié, PDCI-RDR, pour gouverner la Côte d’Ivoire, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020 ».

Un parti unifié PDCI-RDR pour gouverner la Côte d’Ivoire

Monsieur le Ministre Adjoumani reconnaît que tout le monde s’accorde à dire que le Président du Pdci-Rda « place chaque mot à sa place quand il s’exprime. » Ainsi, se fondant sur les adverbes de temps « d’abord » et « ensuite », Monsieur le Ministre affirme que « ces deux connecteurs logiques » sont destinés à «nous orienter sur les différentes phases de l’application de L’Appel de Daoukro ». Il réduit donc « ces différentes phases» à deux, en soulignant qu’« il s’agit en premier lieu d’« assurer le succès du RHDP aux élections de 2015 (…), ensuite, aboutir à un parti unifié, PDCI-RDR, pour gouverner la Côte d’Ivoire… » Monsieur le Ministre Adjoumani aurait eu raison si le texte de M. BEDIE s’était arrêté là ! Or, il se poursuit en ces termes : «…étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020 ».

Le syntagme « étant entendu » signifie « qu’il a été convenu que … », il traduit un clin d’œil qui rappelle un accord ou une entente préalablement passée entre deux parties prenantes.  Cette expression fonctionne, dès lors, comme un moyen terme qui médiatise le passage d’un avant à un après. Elle marque ainsi une étape intermédiaire entre les deux étapes sur lesquelles s’est focalisée l’intelligence que M. Adjoumani a eue du texte de M. BEDIE.

Ainsi à la question posée : si nous devons réaliser le parti unifié avant l’alternance ou vice-versa, la réponse est nette et sans équivoque : le parti unifié d’accord, l’alternance d’abord !

La position de Bédié

Telle est la position du Président BEDIE qui, à l’occasion du premier anniversaire de l’Appel de Daoukro, s’est attaché à dessiner déjà la forme que devra prendre le parti unifié. En guise de rappel, citons le Président BEDIE : « Nous avons lancé cet Appel pour soutenir le candidat ALASSANE OUATTARA pour un second mandat, mais j’ai surtout lancé l’Appel à la cohésion, à la stabilité et à la paix dans notre pays pour une démocratie apaisée  ». Et le président de poursuivre dans l’actualité de l’anniversaire pour ajouter : « Pour faire œuvre utile, en plus de sa commémoration annuelle, je souhaite que L’Appel de Daoukro débouche sur un parti unifié, qui verra le retour de toutes les formations politiques du RHDP au PDCI-RDA, l’œuvre la plus chère à FELIX HOUPHOUËT-BOIGNY  ».

Fidèle à lui-même, précisons que lors de l’installation officielle du ministre Amadou Soumahoro en tant que Président du Directoire du RHDP, le lundi 15 février 2016 à Daoukro, le Président , Président de la Conférence des présidents du RHDP, pour mettre fin à la polémique autour du nom du futur parti unifié a dit ceci :« en accord avec le Président Alassane Ouattara, le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, RHDP. Il devra regrouper tous les partis composant le RHDP, jusqu’à ce que chacun renonce à son identité.

Clarifier donc, ce n’est pas tronquer pour obscurcir, n’est-ce pas, Monsieur le Ministre des Ressources Halieutiques et Animales?

Nous saluons les bons entendeurs pour les appeler avec fraternité à la réconciliation des cœurs qui passe par le rétablissement de la vérité.

PHŒNIX – PDCI-RDA