Réforme de la CEI : A quel jeu joue au juste Jean-Louis Billon ?

Jean-Louis Billon et Henri Konan Bédié

A quel jeu joue au juste , à propos de la réforme de la CEI ? En deux jours, il a tenu deux langages différents à propos de la Commission électorale indépendante (CEI). IvoireSoir.net vous les reproduit.

Dans un bref entretien accordé au Nouveau Réveil, ce jeudi 29 mars 2018 et qui a tout l’air d’une mise au point, puisque le journal proche du parle d' »Affaire le -RDA réclame une nouvelle CEI », voici ce que répond, le candidat non déclaré à la candidature du , à la présidentielle de 2020.

« Je veux dire que ce que le PDCI-RDA réclame, suite au séminaire de Bingerville, c’est un redécoupage électoral. Ce redécoupage électoral, on le souhaite avant les prochaines municipales et régionales. Et j’ai ajouté qu’il y va de la crédibilité de la Commission électorale indépendante. C’est elle qui doit proposer ce découpage électoral, pour coller aux réalités régionales et municipales ». La CEI est dirigée, rappelons-le par Youssouf Bakayoko issu du PDCI, en poste depuis février 2010 et dont le mandat légal a expiré depuis deux ans.

A lire sur le même dossier : CEI, Ouattara et son gouvernement hors-la-loi : la preuve par trois

Mercredi, dans une dépêche de l’AFP vite disparue de certains sites Internet ivoiriens, Jean-Louis Billon déclarait qu' »Une CEI crédible et légitime est nécessaire pour crédibiliser les élections en 2020. Il faut la faire évoluer, on ne peut arriver en 2020 avec la même commission qu’on avait en 2010″. Précisant que la CEI mise en place en 2004 par et réformée en 2014 par « répondait à l’époque à une réalité qui était celle de la crise ivoirienne, ce n’est plus la même aujourd’hui, il faut coller à la réalité du moment ».

Auto-recadrage

Ce n’est pas la première fois que Jean-Louis Billon qui prétend vouloir faire la politique autrement, se recadre lui-même ou est recadré, après des informations le concernant, publiées par des médias. Il y a deux semaines, l’information sur une audience qu’il devrait avoir avec Laurent Gbagbo, à la Cour pénale internationale () a été éventée dans la presse, avant que le PDCI ne précise que Bédié ne l’avait pas missionné dans ce sens.

Emmanuel Gautier

A lire:

Affaire Bédié envoie Billon chez Gbagbo : Billon et le PDCI n’ont pas dit toute la vérité