Réforme de la CEI : Vers une proposition commune de Bédié et Affi ?

Christine Konan du FPI et Maurice Kakou Guikahué du PDCI
Christine Konan du FPI et Maurice Kakou Guikahué du PDCI

En l’absence de Pascal Affi N’guessan, invité à l’investiture du président Félix Tshikesedi de la République démocratique du Congo, la vice-présidente du Front populaire Ivoirien () conduite par , a eu une séance de travail avec le secrétaire exécutif du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA). Il était question de concrétiser la plateforme voulue par  , le président du PDCI-RDA.

La vice-présidente du FPI s’est voulue clair : « Nous sommes venus en tant que Front populaire Ivoirien, rencontrer le président Henri Konan Bédié en vue de faire en sorte que nous puissions travailler ensemble pour mettre fin aux souffrances des populations. C’est dans ce cadre qu’aujourd’hui, le secrétaire exécutif le ministre Guikahué, nous a appelés », a-t-elle expliqué d’emblée.

A lire aussi : Affi N’Guessan : « Si Gbagbo veut redevenir président du FPI, il me le dira lui-même »

Faisant cas de la rencontre que le gouvernement a initiée en vue de la réforme de la , Christine Konan a dit : « Etant entendu que le lundi dernier, le gouvernement a appelé l’ensemble de la classe politique pour échanger sur les questions de la . Il était bon que nous qui voulions marcher ensemble, nous nous accordions pour que nous puissions présenter quelque chose de pertinent au gouvernement pour que nous puissions changer la qui pose tant de problèmes à la Côte d’Ivoire ».

Selon elle, la rencontre du jour était une occasion pour concrétiser la plateforme que les Ivoiriens attendent. Rappelons que selon Sylvain Takoué, le président du Rassemblement des fiers Ivoiriens (RFI) a déclaré à propos de la plateforme : « Il ne s’agit pas de porter secours au Président Henri Konan Bédié et au PDCI-RDA qui initient cette Plateforme de refus de l’autocratie, ni de regarder le doigt de Bédié qui montre la bonne voie à suivre, mais de secourir un pays mis politiquement en péril, en allant dans la direction que le doigt du Président Henri Konan Bédié montre aux Ivoiriens intelligents » .

Prince Beganssou