Riz avarié au port d’Abidjan ? « Ne nous faisons pas peur » (Union fédérale des consommateurs)

Riz avarié de 18 000 tonnes déchargé au port d'Abidjan le 18 mars 2019

Dans cette affaire de riz soupçonné de mauvaise qualité, les consommateurs semblent être divisés. Si la Fédération des associations de consommateurs estime qu’il y a le feu en la demeure, l’Union fédérale des consommateurs pense qu’il faut attendre les résultats des enquêtes.

Pour cette union, la mise sur le marché du riz en question sera conditionnée par les résultats de toutes les analyses en cours. A l’issue des différents contrôles effectués, si le riz est déclaré sain, il sera mis à la consommation. Dans le cas contraire, cette cargaison sera purement et simplement détruite. De tout ce qui précède, l’ () tient à rassurer les populations. « Ne nous faisons pas peur et ne faisons pas peur aux autres » a dit le président de cette union, Jean-Baptiste Koffi. Pour lui, les premiers résultats des différentes analyses seront disponibles d’un moment à l’autre. L’ ne manquera pas de les porter à la connaissance de tous.

Nouveau Réveil