Simon-Pierre Ekanza : Célébration d’un homme qui a tant donné au pays

Kouadio Guessan-Sévérin Konin et N'guessan Mahomed
Kouadio Guessan-Sévérin Konin et N'guessan Mahomed

Dans l’optique de la célébration des valeurs Africaines pendant qu’ils sont encore en vie, un colloque international en hommage au professeur Simon-Pierre Ekanza se tiendra du 13 au 15 février 2019, à l’université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan-Cocody. Un point de presse a été organisé ce lundi 11 février 2019, dans ce sens.

« D’une manière générale, on attend que la personne si célèbre soit-elle meurt d’abord avant d’aller faire des éloges. Nous, de notre côté, nous avons voulu honorer un de nos maîtres de son vivant. Pour sa compétence, sa classe, pour ce qu’il a fait pour nous, pour tous les enseignants-chercheurs qu’il a eu à former dans cette université de Cocody et un peu partout dans le monde », a dit d’emblée , le président du comité d’organisation.

A en croire , le vice-président du comité d’organisation, à l’université, il n’y a pas de célébration d’homme. On attend que le maître passe de vie à trépas pour organiser une cérémonie qui a lieu la nuit qu’on appelle veillée académique et ça s’arrête là. « Tout ce que l’homme aura contribué à faire pour la Côte d’Ivoire, généralement reste dans le monde universitaire. Alors que le monde universitaire est le monde le plus fermé qui puisse exister », a ajouté le professeur.

A lire aussi :Hommage de Gbagbo à Sangaré : « La mort vaut mieux que le déshonneur »

Pour Sévérin, ce colloque est l’occasion de célébrer un homme, de célébrer ses recherches. Par ailleurs, le vice-président du comité d’organisation a déclaré : « Il semble qu’on ne trouve pas, mais c’est l’exemple type de ce qu’on trouve à l’université ». Aussi a-t-il fait cas du nombre des personnes formées par le professeur Ekanza : « Il a formé en plus de trente ans plus de cinquante enseignants d’université parmi eux des professeurs titulaires, des directeurs de recherche, des maîtres de conférence, des professeurs de lycées, des directeurs de banque. Et des professeurs d’universités qui ne se trouvent pas seulement qu’en Côte d’Ivoire, qui se retrouvent en Europe, au Liban, en Guyane, ils se retrouvent un peu partout. Ils sont partis d’ici où il a eu à superviser leurs travaux », a-t-il dit.

En outre, cette célébration est une reconnaissance envers le professeur Simon-Pierre Ekanza pour tout ce qu’il a fait pendant qu’il est encore en pleine selon le professeur Sévérin Konin. Pour le professeur N’guessan Mahomed le deuxième vice-président du comité d’organisation au moment où le professeur Ekanza exerçait, la Côte d’Ivoire ne comptait que trois distingués dans les palmes académiques du . Il y avait en mathématique, Aké Assi (décédé) en botanique et Simon-Pierre Ekanza en histoire.   

Il est à rappeler que ce colloque se tiendra les 13, 14 et 15 février 2019, à l’Amphithéâtre A du district de l’université Félix Houphouët-Boigny à partir de 9 heures et sera placé sous le parrainage l’inspecteur général d’Etat  Théophile Ahoua N’Doli et de la présidence effective du Professeur le président de l’université Félix Houphouët-Boigny.

Prince Beganssou