Sita Ouattara, soeur du président Ouattara entre en politique : Elle sera candidate aux municipales

, sœur cadette du président entre en politique. Elle sera candidate aux municipales de , son village maternel, selon une information confidentielle de Jeune Afrique.

L’appétit vient en mangeant dit l’adage. Après , frère cadet du président de la république de Côte d’Ivoire, député-maire de , ministre des affaires présidentielles, directeur des affaires financières de la présidence et candidat à l’élection du conseil régional du Tchologo, c’est une autre Ouattara qui fait son entrée en politique.

« Les pourfendeurs de la politique du président Ouattara pourraient donc s’interroger sur l’opportunité de la création de cette commune de Gbéléban,  plus petite circonscription électorale de Côte d’Ivoire »

Cette fois-ci, il s’agit de Sita Ouattara, sœur cadette du président Alassane Ouattara, jusque-là discrète et évoluant dans l’ombre de la première dame Dominique Ouattara. Celle-ci a été sollicitée par plusieurs responsables du Rassemblement des républicains () de Gbéléban, pour porter les couleurs du parti, aux municipales.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, achat de places aux concours : Ce curieux aveu de Ouattara qui trahit son manque de volonté

Ainsi se lance-t-elle dans la course des municipales qui sont prévues, selon les informations d’IvoireSoir.net, en octobre 2018. Sita Ouattara tiendra la tête de liste de Gbéléban (nord-ouest) ville natale de la génitrice du chef de l’Etat. En rappel, Gbéléban a été érigé en commune par décret présidentiel le 3 mai 2018, après avoir été érigé en préfecture, en juillet 2012.

Les pourfendeurs de la politique du président Ouattara pourraient donc s’interroger sur l’opportunité de la création de cette commune de Gbéléban, une petite ville du nord-ouest de la Côte d’Ivoire (2569 habitants) et plus petite circonscription électorale de Côte d’Ivoire. Une commune taillée sur mesure pour une sœur cadette adorée ?

Karina Fofana

Conseil régional du Tchologo : Le ministre-député-maire-Daf Birahima Ouattara désavoué par le RDR Ferké