Soro candidat de Bédié en 2020 ? « Ils disent que jamais les Baoulés ne vont voter pour moi… » (Soro depuis Ferké)

Henri Konan Bédié et Guillaume Soro le lundi 17 décembre 2018 à Daoukro

Guillaume Soro passe à l’offensive depuis Ferké où il a reçu à déjeuner des cadres de la région du Tchologo, à l’occasion de la nouvelle année 2019. Larges extraits d’un discours dans lequel il répond à de nombreuses critiques et laisse entrevoir sa candidature à la présidentielle de 2020, avec un parrainage d’Henri Konan Bédié.

« Que personne ne vienne me demander d’aller combattre Bédié. Parce que j’entends des gens dire, ‘’Guillaume est allé chez Bédié ; Guillaume veut prendre le pouvoir pour aller donner à Bédié…’’ Ah, bon ! C’est moi qui veux prendre le pouvoir pour aller donner à Bédié ? Bédié était Président avant moi, est-ce que c’est moi qui le lui avais donné ? Je vais aller saluer Bédié, matin, midi, soir, si je veux. Je ne suis pas la propriété de quelqu’un. Non et non, c’est fini. Je ne suis la propriété de personne », a-t-il déclaré.

A lire aussi. Rencontre Bédié-Soro à Daoukro : 10 images inédites d’une alliance désormais officielle

Le président de l’assemblée nationale a laissé entrevoir l’éventualité d’une candidature à la présidentielle de 2020, avec le parrainage d’Henri Konan Bédié, président du PDCI. « Je suis en train de demander le pardon, la réconciliation, donc je peux aller voir qui je veux, en Côte d’Ivoire. Ils disent que jamais les Baoulés ne vont voter pour moi. J’ai compris. Mais quand je suis allé saluer Bédié, patron des Baoulés, il a dit que je suis son fils. Donc, je suis Baoulé ».

Cette sortie de Soro lève un coin de voile sur le deal entre lui et Henri Konan Bédié. Le PAN pourrait-il conduire une liste PDCI à la présidentielle de 2020 ? En tant que candidat tête de liste et ayant comme vice-président une personnalité militante du PDCI ou en tant que colistier avec Bédié lui-même comme tête de liste ? Les temps à venir nous situerons.

Elvire Ahonon