Côte d’Ivoire : En plein examen de 7è année de médecine, il perd totalement la vue, SOS pour Angoran !

SOS pour . Alors qu’il composait, en avant-dernière année de médecin (7è année), il a perdu totalement la vue. La fin d’un processus de dégradation de son acuité visuelle, depuis son enfance. Aujourd’hui abandonné à lui-même, il crie à l’aide. 

Il s’agit d’un patient de 36 ans ayant été opéré une première fois de cataracte bilatérale congénitale en 1983 et une seconde fois en 1985 pour traumatisme perforant de l’œil gauche. L’évolution fut marquée par une cécité définitive de l’œil gauche.

Le patient devenu monophtalme embrasse les études primaires et secondaires jusqu’en classe de troisième (3ème) ou  du fait d’une baisse de l’acuité visuelle (8/10) des verres correcteurs lui sont prescrits lui permettant d’avoir une acuité à 10/10.Il est alors régulièrement suivi au ou ses verres lui sont renouvelés lorsque le besoin s’exprime. En 2007, le patient consulte une seconde fois pour une baisse de l’acuité visuelle à 7/10 pour laquelle ses verres lui sont changés des antioxydants lui sont prescrits.

Copie de l'attestation de réussite de la 6è année d'Angoran
Copie de l’attestation de réussite de la 6è année d’Angoran

En 2013, en 7ème année de médecine, l’acuité visuelle sans correction passe à 4/10 et avec correction à 7/10 malgré la prise quotidienne d’antioxydants. A la composition de clinique, le patient présente au cours de l’examen une baisse brutale de l’acuité visuelle  en travant la validation des examens de clinique.

A lire aussi : Un combat pour la vie (Acte 1) de Dr Diahou Bertin N’Guessan : « Je suis épuisé par le cancer… »

Devant ce problème, le patient aidé par l’ consulte un professeur de rang universitaire en ophtalmologie qui conclut à une cécité quasi légale (voir rapport médicale du 11/06/2015 ci-joint).

En 2017, le patient consulte à nouveau un autre professeur pour apprécier l’évolution et aussi dans le cadre de ses démarches pour l’obtention d’une bourse pour une orientation professionnelle en kinésithérapie en Tunisie dans une école spécialisée pour malvoyant, qui conclut lui aussi à un état de cécité (voir rapport médicale du 22/03/2017).

Plaidoyer : SOS pour Angoran Georges Arnaud Kouassi

Il est vrai que le Handicap peut constituer un obstacle à une bonne insertion sociale professionnelle. Mais il n’en demeure pas moins qu’une personne en situation de Handicap armée de volonté, de courage, de foi et de détermination peut surmonter cet obstacle et s’exprimer convenablement dans la société si on lui en donne l’occasion.

Extrait du rapport médical
Extrait du rapport médical

C’est le cas de (1888-1924), Premier aveugle devenu médecin au monde avec l’autorisation de pratiquer la médecine, diplômé avec les honneurs à 24 ans et qui s’est frayé un chemin au collège de  médecine de Chicago.

Au vue de ce qui précède, je prie la faculté de médecine de l’Université Alassane Ouattara et le collège des enseignants de bien vouloir me frayer un chemin afin de parachever mes études médicales et de servir pleinement dans une spécialité de mon choix en santé publique.

Prince Beganssou

Exclusif / INJS : La « cité de Bictogo » louée à des privés, après la Francophonie, des étudiants sans logement