Tirage au sort CAN 2019 : un tirage clément pour les Aigles de Carthage

Aigles de Carthage

Un peu plus de deux mois séparent les «  » (sélection tunisienne de football) pour s’envoler en Egypte où ils disputeront la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au sein du groupe E: un groupe qui s’affiche, selon certains analystes, à la portée des Carthaginois forts de leurs potentiels et leur capital-expérience à pareilles échéances continentales.

Tenu à quelques mètres des pyramides de Gizeh, le tirage au sort de cette édition égyptienne de la CAN a mis les Aigles aux côtés du Mali, la Mauritanie et l’Angola. »Théoriquement, notre groupe s’avère moyenne au sens propre du terme pour ne pas dire modeste par rapport au niveau de la sélection tunisienne à moins que l’Angola viennent juste après au titre de chances de qualification aux huitième de finale », a commenté Khaled Mouelhi, ancien international de la sélection tunisienne.

Dans une interview exclusive à Xinhua en marge du tirage au sort de la , Khaled Mouelhi pense que « la Mauritanie pourrait, en sa première apparition, se donner à fond mais les facteurs expérience et qualité joueront en faveur des nôtres ».Evoquant une certaine « clémence » en faveur des Aigles de Carthage à l’issue de ce tirage au sort, l’ex-joueur de la sélection tunisienne confirme avoir un ascendant psychologique par rapport aux deux voisins, Algériens et Marocains.

A lire aussi : CAN 2019 : « La Côte d’Ivoire a du potentiel » (Drogba)

D’après lui, « le groupe de la Tunisie compte de bonnes équipes aux styles de jeu différentes: la Mauritanie en un outsider, l’Angola est une assez bonne équipe et le Mali dont j’étais le sélectionneur et que j’ai nul besoin d’étudier ».

Deuxième en Afrique (et 28e du classement mondial de la ), la Tunisie disputera le premier tour de la CAN 2019 aux côtés du Mali, 65e mondiale (10e en Afrique), la Mauritanie, 103e mondiale (21e en Afrique) et l’Angola, 122e mondiale (32e en Afrique)