Tunisie : Le président des Ivoiriens poignardé à mort, l’APDHCI réclame des enquêtes

Falikou Koulibaly, président de l'Association des Ivoiriens de Tunisie, tué à Tunis

, président de l’Association des Ivoiriens de a été poignardé à mort, dans la nuit du dimanche 23 décembre 2018 à Tunis. Il est le deuxième Ivoirien tué dans des circonstances troubles dans ce pays. L’Action panafricaine pour la dignité humaine de Côte d’Ivoire () réclame des enquêtes.

Nous venons d’apprendre avec tristesse et consternation la mort d’un ami, d’un frère du nom de Falikou Koulibaly. Sa mort précède celles de plusieurs de nos concitoyens et de Ouest-Africains lâchement et sauvagement abattus.

Nous nous inclinons sur sa dépouille ! Nous en appelons aux autorités tunisiennes de faire la lumière sur cette unième mort. D’arrêter les coupables et les traduire devant les juridictions compétentes !
Nous interpellons les autorités ivoiriennes à retrouver la famille de la victime afin de lui donner une sépulture digne!

A lire aussi : Bouaké : Colère des étudiants et paralysie des lycées après des affrontements avec des gardes pénitentiaires

Nous recommandons à l’État de Cote d’Ivoire de faire valoir ses droits pour que justice soit rendue et comme nous le faisons chez nous(la loi de la réciprocité) que l’État Tunisien fasse connaître la vérité !
Que l’État Tunisien garant des droits individuels et collectifs fasse appliquer à toutes et à tous les lois dans toutes leurs rigueurs.

Source: APDHCI