Urgent Côte d’Ivoire / Alcide Djédjé évincé de la mission permanente aux Nations-Unies

En fin de compte, l’intérim d’ à la mission permanente de la Côte d’Ivoire aux Nations-Unies n’aura duré qu’un mois. Ceux qui avaient vite pensé que le maintien de cet ancien pilier du système , en ont donc pour leurs frais. .

Le diplomate de 62 ans, nommé à titre intérimaire à la mission permanente de la Côte d’Ivoire à l’Organisation des Nations-Unies (ONU), fin mai 2018, un mois après le décès subit de l’ambassadeur , va devoir céder la place à .

A lire aussi. Affaires étrangères, des agents à Amon Tanoh : « Le temps de l’esclavage est terminé »

Alcide Djédjé, membre influent du Front populaire ivoirien () avait été proposé par , ministre des Affaires étrangères. Celui-ci, du moins officiellement, était favorable à son maintien, contrairement au premier ministre , qui voyait un autre candidat à ce poste. En fin de compte, le président a souhaité qu’Amon-Tanoh fasse une autre proposition.

Alcide Djédjé Onu et Adom-Kacou

C’est ainsi que Léon Houadja Adom-Kacou, secrétaire général des Affaires étrangères a été proposé. Il a reçu les faveurs du président Alassane Ouattara qui n’était déjà pas très à l’aise avec Alcide Djédjé.

Adom-Kacou est un diplomate ivoirien chevronné qui a occupé plusieurs postes. Il a fait son entrée dans la diplomatie ivoirienne, il y a 41 ans, soit en 1977. Premier conseiller d’ambassade à Tokyo, directeur des affaires administratives et financières, puis directeur de cabinet au ministère de l’Enseignement primaire sous Henri Konan Bédié, il a été directeur de cabinet de , quand ce dernier était ministre des Affaires étrangères, sous Laurent Gbagbo.

Adom-Kacou à qui il reste quelques petits mois pour aller à la retraite, a été ambassadeur de Côte d’Ivoire en Israël, puis en Allemagne d’Angela Merkel.

Emmanuel Gautier

Bernard Tanoh-Boutchoué : Qu’est-ce qui a tué l’ambassadeur de Côte d’Ivoire à l’Onu ?