Yasmina Ouégnin : « C’est tout à fait normal que le sénat soit mis en place »

Yasmina Ouégnin, député indépendante de Cocody

. La député de Cocody, qu’on n’avait pas entendu, pendant le débat sur la régularité ou non du , et sur la question même de son opportunité, s’est prononcée ce samedi 24 mars 2018, après son vote à Cocody: « C’est tout à fait normal que le soit mis en place ».

« Ne pas voter, ça équivaut à voter. Il faut prendre part à un vote. Le droit de vote, surtout pour moi qui suis femme, c’est quelque chose qui a entraîné des luttes importantes. Nos pères fondateurs, nos devanciers, nos ancêtres se sont battus pour que les Noirs, les femmes aident des droits. Au titre de ces droits, le droit de vote. Alors pourquoi aujourd’hui, nous boycotterions ce qu’on a si chèrement acquis ? », a déclaré Yasmina Ouégnin.

Celle qui avait appelé à voter « Non » à la constitution a appelé « les populations à sortir pour aller se faire enrôler » et rappelé que sa participation au vote n’était pas contraire à sa position contre la constitution. « A partir du moment où c’est le « oui » qui l’a emporté, je trouve tout à fait normal que le sénat soit mis en place », a-t-elle lâché.

Le RHDP dont fait partie officieusement Yasmina Ouégnin (elle a déclaré faire toujours partie du PDCI, même si elle est membre d’un groupe parlementaire constitués d’indépendants) a remporté le scrutin dans le district d’Abidjan. La liste conduite par le maire (PDCI) et sa colistière Coulibaly Maman Ouattara, seule en lice, a été élue. Le RHDP a raflé la majorité des sièges, à part ceux du Bêrê (Mankono), du Gbêkê (Bouaké), du district de Yamoussoukro, du Boukany (Bouna), du Guémon (Duékoué) et des Grands Ponts (Jacqueville). L’opposition avait appelé à boycotter le scrutin. Jeudi, une de ses manifestations avait été réprimée à Abidjan et au moins dix-huit manifestants ont été arrêtés et conduits à la Maca.

Elvire Ahonon

A lire

Sénatoriales : La revanche de candidats indépendants à Yamoussoukro, Bouaké, Boukani