1er sommet AES : le capitaine Ibrahim Traoré depuis Niamey, « c’est maintenant l’indépendance réelle, la bataille ne fait que commencer »

Le capitaine Ibrahim Traoré lors du Premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des États du Sahel (AES) à Niamey
Le capitaine Ibrahim Traoré lors du Premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des États du Sahel (AES) à Niamey © Crédit Photo DR

Le capitaine Ibrahim Traoré, le président du Burkina, a participé le 6 juillet 2024, au Premier sommet des Chefs d'Etat de l'Alliance des États du Sahel (AES) à Niamey.

Présent à pour le premier sommet des Chefs d'Etat de l'Alliance des États du Sahel (AES), le s'est entretenu avec les Burkinabè vivant au Niger. Il a  réitéré leur engagement pour « l'indépendance réelle »

S'adressant à ses compatriotes, le président du Faso a décliné sa vision et les missions de la Transition, dont l'aboutissement est « l'indépendance réelle » du Burkina Faso, des pays membres de l'AES et, partant, de l'Afrique.

« Nous avons pris un itinéraire, et nous avançons. C'est maintenant l'indépendance réelle, la bataille ne fait que commencer », a-t-il souligné. Cette bataille se mène au plan diplomatique, économique, communicationnel, culturel, politique.

La rédaction vous conseille

Réunis a Niamey à l'occasion du premier sommet des Chefs d'Etat de l'AES, le capitaine Ibrahim Traoré, le Colonel Assimi Goïta et le Général Abdourahamane Tiani vont discuter de questions de sécurité et de défense et de développement socioéconomique.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Vote du premier tour des élections législatives 2024 en France

Législatives anticipées France : début du deuxième tour

Premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des États du Sahel (AES) à Niamey le 6 juillet 2024

Consolidation de l’AES : les Chefs d’Etat de adoptent le traité portant création de la Confédération des États du Sahel