2025, Coulibaly-Kuibiert rassure : « la CEI est crédible »

Ibrahime Coulibaly-Kuibiert
Le président de la Commission électorale indépendante de Côte d'Ivoire (CEI), Ibrahim Coulibaly-Kuibiert © Crédit photo DR

Le président de la CEI, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a tenu à rassurer les Ivoiriens sur la crédibilité de l'institution qu'il dirige le 10 juillet 2024 à Abidjan.

Face aux appels à la réforme de la lancés par l'opposition, M. Coulibaly-Kuibiert a souligné la composition diverse et impartiale de la Commission, composée de représentants de la société civile, des partis politiques et de l'administration. Il a également rappelé que les membres de la CEI prêtent serment et bénéficient de l'inamovibilité et de l'immunité de poursuite, garantissant leur indépendance dans l'exercice de leurs fonctions.

« Est-ce que la CEI est crédible ? Mesdames et messieurs la Commission est crédible », a fait savoir avant d'ajouter que  les partis politiques ont désigné des personnalités au sein de la Commission électorale.

“La société civile a désigné des personnalités au sein de la Commission électorale. Il ne peut en être autrement qu'elle soit crédible », a-t-il précisé.

Des réformes réclamées par l'opposition

Malgré les assurances du président de la CEI, l'opposition ivoirienne continue de réclamer des réformes de l'institution. Le PDCI, principal parti d'opposition, estime que la CEI dans sa forme actuelle ne garantit pas une totale impartialité et appelle à une refonte de sa composition et de son mode de fonctionnement.

En mars 2019, 24 représentants de partis politiques de l'opposition avaient proposé une série de réformes, notamment la nomination du président de la CEI par appel à candidature, la présidence de l'institution par un représentant de la société civile et la limitation du rôle des partis politiques à celui d'observateurs.

La rédaction vous conseille

Ces propositions de réforme font écho aux tensions qui ont marqué les élections présidentielles de 2010 et 2020, et soulèvent la question de la confiance dans les institutions électorales ivoiriennes. Le débat sur la réforme de la CEI devrait se poursuivre dans les mois à venir, en vue des élections législatives prévues en 2025.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Conseil des Ministres ivoirien du 10 juillet 2024

Terrorisme : Abidjan se dote d’une arme redoutable

Assimi Goïta, président de la transition du Mali

Mali : le gouvernement lève la suspension des activités des partis politiques