2025 : Le RHDP prêt à sacrifier la démocratie pour la victoire d’Alassane Ouattara ?

Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire
Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire © Crédit photo Sercom Présidence ivoirienne

Ferro Bally dénonce dans une tribune la candidature du président Alassane Ouattara pour 2025 et le rôle du RHDP.

Il pointe du doigt une navigation en pilotage automatique du pays et une focalisation excessive sur la mobilisation en faveur du « candidat naturel » pour la présidentielle de 2025.

Bally critique les stratégies de mobilisation en faveur d', qualifiées de « sans gloire » et obtenues par des « victoires électorales biaisées et en violation des règles du jeu ». Il rappelle les violences de 2010 et 2020, les adversaires affaiblis de 2015 et 2020, et l'exclusion d'un opposant de la liste électorale pour garantir un succès sans bavure.

Un quatrième mandat sans péril ?

Malgré les critiques, Ferro Bally souligne que les partisans d'Alassane Ouattara, liés à son sort, ne jurent que par lui et lui seul, lui proposant même le destin de Félix Houphouët-Boigny : la mort au pouvoir.

La rédaction vous conseille

Ferro Bally conclut sa tribune en soulignant que le discours d'Alassane Ouattara sur l'état de la nation, prévu le 18 juin 2024 devant le Congrès, sera scruté de près. Il reste à voir si ce discours pourra apaiser les tensions et répondre aux critiques formulées par l'opposition.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Christian Binaté

Accident d'un car UTB sur l'Autoroute du Nord

Accident d’un car UTB sur l’Autoroute du Nord ce jeudi

Les Éléphants de Côte d'Ivoire lors de la CAN 2023

Titrologie 7 juin 2024 : revue de la presse ivoirienne, les Éléphants prêts à charger le Gabon