4 137 cas de grossesses en milieu scolaire en Côte d’Ivoire : « Voix essentielles » et « Top fille » sonnent l’alerte

Voix essentielles © Crédit Photo DR

Face à l’augmentation alarmante des grossesses en milieu scolaire en Côte d’Ivoire, la société civile ivoirienne se mobilise.

L’initiative « Voix essentielles » et le projet « Top fille » de l’ONG Femme en action s’illustrent dans la sensibilisation et l’éducation des jeunes filles à la sexualité et à la santé reproductive.

Les chiffres sont alarmants : 4137 cas de grossesses en cours de scolarité ont été enregistrés en Côte d’Ivoire entre septembre 2023 et mai 2024, soit une augmentation de 15,30%. Un phénomène aux conséquences graves sur la vie des jeunes filles, leur scolarité et leur avenir.

Mobilisation de la société civile

Face à ce constat, la société civile ivoirienne ne reste pas les bras croisés. L’initiative « Voix essentielles » et le projet « Top fille » de l’ONG Femme en action mènent des actions conjointes pour sensibiliser et éduquer les jeunes filles sur la sexualité, la santé reproductive et les dangers des grossesses précoces.

Depuis sept mois, les deux initiatives sillonnent le pays pour organiser des causeries éducatives, des meet up et des focus groupes dans les écoles et les communautés. Plus de 3000 jeunes filles ont déjà été sensibilisées à travers ces actions.

La rédaction vous conseille

L’un des axes majeurs de ces actions est l’éducation complète à la sexualité. Il s’agit de permettre aux jeunes filles de mieux connaître leur corps, de se préparer à leurs premières règles et à leur cycle menstruel, et de comprendre les enjeux de la sexualité responsable.

Au-delà de la sensibilisation, les acteurs de la société civile appellent à un renforcement des dispositifs et des structures en faveur de l’autonomisation et de la protection des filles vulnérables. Ils invitent également le gouvernement à jouer un rôle plus important dans la prévention des grossesses en milieu scolaire.

Lutte contre les grossesses en milieu scolaire : un engagement collectif

La lutte contre les grossesses en milieu scolaire est un combat qui nécessite l’implication de tous. La mobilisation de la société civile, l’engagement des autorités et l’éducation des jeunes filles sont des éléments clés pour briser le cycle des grossesses précoces et offrir un avenir meilleur aux jeunes filles de Côte d’Ivoire.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Tristan Sahi

Anne Désirée Ouloto, ministre d'Etat, ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration

Concours Fonction Publique 2024 : Calendrier des épreuves et des résultats dévoilés

Brevet d'Études du Premier Cycle (BEPC) pour la session 2024 en Côte d'Ivoire (CI)

Bac 2024 à Tiébissou : les examinateurs invités à jouer la carte de la transparence et de l’équité