Adjoumani fera-t-il mieux que Sangafowa ?

a pris officiellement fonction à la tête du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, ce lundi 9 septembre 2019.

Après avoir remercié le président de la République, et le Premier ministre , qui ont bien voulu lui confier ses nouvelles responsabilités, M. Adjoumani a assuré qu’il ne ménagera aucun effort, pour inscrire son action dans la grande vision du chef de l’Etat pour le développement de l’agriculture ivoirienne et pour l’épanouissement des acteurs du monde agricole.

il promet de donner à ce secteur son rôle de moteur de l’économie ivoirienne, appelant tous les agents du ministère à un esprit d’équipe et de collaboration franche.

«Notre devoir est de réussir, nous avons un objectif bien précis. Nous devons nous mettre au service de tous les paysans de Côte d’Ivoire, afin de leur permettre de connaître un lendemain meilleur. Nous allons y travailler pour y arriver, j’en suis persuadé, parce que nous en avons la volonté et parce que le soutien du président de la République et du Premier ministre nous sont acquis », a relevé le nouveau titulaire du portefeuille de l’Agriculture et du développement rural.

A LIRE AUSSI : A un an de la présidentielle en Côte d’Ivoire, la réforme de la CEI divise encore l’opposition et le pouvoir

Transmettant six documents comprenant 29 dossiers à son successeur, le ministre sortant, Sangafowa Coulibaly a énuméré une liste de chantiers prioritaires à poursuivre et à mettre en œuvre en vue de consolider les acquis.

Adjoumani au ministère de l’Agriculture

Il s’agit du suivi de la mise en œuvre du Programme national d’investissement agricole (PNIA2), de la mise en œuvre du projet structurant des agropoles qui couvre tout le pays, de la bourse des matières premières agricoles, du projet de mécanisation accélérée l’agriculture.

A LIRE AUSSI : Amadou Soumahoro: « En moins de huit ans, le Président Alassane Ouattara a repositionné notre pays »

A cela s’ajoutent, l’accélération de la mise en œuvre de la politique foncière rurale, maintenant que la loi sur le foncier rurale a été modifiée, le cadre institutionnel réformé pour faciliter sa mise en œuvre et que les financements sont disponibles, du projet soja et du projet de réforme structurant du système de formation professionnelle agricole comportant des fermes du futur pour l’avènement d’une nouvelle génération de producteurs.

A LIRE AUSSI : Reforme CEI, le député Guibessongui N’Datien Séverin formel: « La CEI n’est pas une structure privée »

L’ancien ministre de l’Agriculture a également réitéré sa disponibilité, pour toute précision ou clarification dont son successeur aura besoin.

Précédemment ministre des Ressources animales et Halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani a été nommé le 04 septembre 2019 par le président de la République lors du remaniement ministériel en remplacement de Sangafowa Coulibaly qui occupait ce département depuis le 4 mars 2010.

Personnalités liées avec l’article