Affaire Soul To Soul convoqué par la justice ivoirienne : info ou intox ?

Soul to Soul, GPS vice-président de Générations et Peuples Solidaires (GPS)
Soul to Soul, GPS vice-président de Générations et Peuples Solidaires (GPS) © Crédit photo DR

Des cyberactivistes ont annoncé la convocation de Souleymane Koné Kamaraté, alias Soul To Soul, par la justice à Abidjan.

Relayée massivement ce dimanche 26 mai 2024, cette information indique que l'ancien directeur du protocole de Guillaume Soro devra se présenter devant la justice ce mardi 28 mai 2024.

Cette nouvelle a provoqué un choc parmi les partisans de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro. El Hadj Mamadou Traoré, un cadre influent du parti Générations et Peuples Solidaires (GPS), a exprimé sa profonde inquiétude.

« J'ai perçu, à travers les alertes de mes amis, l'inquiétude sur leurs visages. Eux qui étaient heureux de voir en liberté espéraient que plus jamais un Soroiste ne serait convoqué devant la justice pour une affaire politique. Si cette information concernant Soul To Soul, révélée par Chris Yapi, s'avère vraie, je serais vraiment déçu », a-t-il déclaré.

Soul To Soul, fidèle parmi les fidèles de Guillaume Soro, avait été condamné en juin 2021 à 20 ans de prison pour complot contre l'autorité de l'État. Gracié en février 2024 par le président Alassane Ouattara, il avait été libéré le 23 février 2024 aux côtés de 50 autres détenus civils et militaires condamnés pour des infractions liées aux crises postélectorales de 2010-2011 et 2020. Depuis sa libération, Soul To Soul prônait le pardon et l'apaisement.

La rédaction vous conseille

El Hadj Mamadou Traoré a également exprimé l'espoir que cette convocation ne soit qu'une fausse alerte. « J'espère vivement que c'est une fausse alerte ! Car je ne vois pas ce que l'on peut reprocher à Soul To Soul, lui qui, depuis sa sortie de prison, ne cesse de prôner le pardon et l'apaisement, en appelant les Soroistes à ne pas nourrir de rancune pour ce qui nous est arrivé ces dernières années. Nous avons tous souscrit à ces messages de Soul To Soul », a-t-il ajouté.

La convocation pas encore confirmée

Le parquet d'Abidjan n'a pas encore confirmé cette convocation, laissant place à de nombreuses spéculations et à une attente fébrile de la part des observateurs politiques et des citoyens ivoiriens. L'évolution de cette affaire sera suivie de près, car elle pourrait influencer la stabilité politique du pays.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Mémounatou Ibrahima

Mémounatou Ibrahima élue présidente du Parlement de la CEDEAO

Meeting de soutien à Ouattara

Le RHDP déjà prêt pour 2025 : ses « armes »