Orpaillage et agressions dans le Parc national de Taï : 301 individus interpellés

Forêts classées de Côte d'Ivoire
Forêts classées de Côte d'Ivoire © Crédit Photo Sodefor

La brigade mobile en charge de la sécurité et de la surveillance du Parc national de Taï (PNT) a interpellé et mis à la disposition de la justice 301 agresseurs de ce site.

Cette vaste opération s’inscrit dans le cadre du plan triennal de surveillance du Parc national de Taï  pour la période 2021-2024.

Au cours de ces trois dernières années, les efforts déployés par la brigade mobile ont permis de constater une recrudescence des agressions liées à l’orpaillage illégal dans le parc. Face à cette situation, les autorités ont pris des mesures fermes pour réprimer ces activités illégales et protéger la faune et la flore uniques du Parc national de Taï.

301 individus interpellés et près de 700 millions FCFA d’amendes

Les actions menées par la brigade mobile ont abouti à l’interpellation de 301 agresseurs du PNT. Parmi eux, 235 ont été condamnés à des peines de prison ferme et 30 à des peines avec sursis. Les amendes prononcées par les tribunaux s’élèvent à un total de près de 700 millions FCFA.

En plus des actions répressives, les autorités ivoiriennes ont également mis en place des initiatives visant à impliquer les populations riveraines dans la protection du PNT. En 2023, 28 axillaires villageois ont été formés sur le guide de bonne conduite et, en 2021, quatre auxiliaires et 26 appuis communautaires ont bénéficié d’une formation sur l’entreprenariat et les opportunités de conversion.

La rédaction vous conseille

Dans le cadre de la première phase du Programme d’investissement forestier (PIF1), huit relais communautaires ont bénéficié d’activités génératrices de revenus en 2023. Ces initiatives visent à améliorer les conditions de vie des populations riveraines et à les inciter à s’engager dans la protection du PNT.

Un nouveau plan triennal de surveillance du PNT pour la période 2024-2026 a été élaboré en tenant compte des insuffisances du plan précédent. Ce nouveau plan vise à renforcer la sécurité du parc et à lutter plus efficacement contre les agressions, tout en continuant à impliquer les populations riveraines dans la protection de ce patrimoine naturel exceptionnel.

Lutte contre l’orpaillage illégal

La lutte contre l’orpaillage illégal reste une priorité pour les autorités ivoiriennes. Cette activité, outre son impact négatif sur l’environnement, expose également les populations à de nombreux dangers, notamment des accidents et des maladies.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Dialogue politique en Côte d'Ivoire

Elections 2025 en Côte d’Ivoire : le spectre de 2010 hante le pays, les politiques réclament des réformes et un dialogue inclusif

Adama Bictogo à Yopougon le dimanche 9 juin 2024 lors d'une réunion du RHDP

Titrologie 10 juin 2024 : revue de la presse ivoirienne, Bictogo fait taire les rumeurs et réaffirme sa loyauté à Ouattara