Article 185 : Un outil liberticide pour garantir la victoire du RHDP en 2025 ?

Police ivoirienne
Police ivoirienne © Crédit Photo DR

Mamadou Traoré s'est prononcé contre la modification de l'alinéa 1 de l'article 185 du code pénal, y voyant une manœuvre sournoise du parti au pouvoir, le RHDP, pour museler l'opposition.

Selon lui, cette modification, qui élargit le champ d'application de l'apologie du terrorisme à l'apologie des crimes de meurtre, vise à criminaliser toute contestation des élections de 2025.

Traoré redoute que le interprète abusivement le terme « terrorisme » pour qualifier d'actes terroristes les appels à manifester de l'opposition, la contestation des résultats du scrutin ou encore l'opposition à l'exclusion de certains candidats.

Il craint que les auteurs de tels « actes terroristes » soient arrêtés et condamnés sur la base de l'article 185, tandis que ceux qui dénonceraient ces condamnations risqueraient eux aussi des sanctions.

La rédaction vous conseille

Traoré appelle l'opposition à la vigilance et à ne pas se laisser « distraire » par les assurances des juristes du RHDP. Il affirme avoir été lui-même victime d'une telle instrumentalisation de la justice lorsqu'il a été poursuivi pour « apologie du terrorisme » pour avoir simplement averti des risques d'attentats au Mali.

Il exhorte l'opposition à rester mobilisée et à ne pas céder aux intimidations du pouvoir en place.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Colombe Blanche

Mamadou Traoré, cadre du GPS de Guillaume Soro

Article 185 Code pénal ivoirien : Mamadou Traoré dénonce une tentative de museler l’opposition par le RHDP

KAL arrêté pour avoir organisé un système de triche sur les réseaux sociaux

Fraudes examens scolaires 2024 via WhatsApp : il organise un système de triche sur les réseaux sociaux et finit en prison