Atteinte aux libertés syndicales : L’Intersyndicale des fonctionnaires en colère, annonce un préavis de grève

Johnson Kouassi Zamina

L’Intersyndicale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire (), par la signature du protocole d’accord portant trêve sociale le 17 aout 2017, s’est engagée en toute responsabilité dans la recherche de solutions aux revendications des fonctionnaires par  la voie du dialogue.

Cependant, force est de constater que plusieurs clauses de cet accord n’ont pas été respectées par le gouvernement.

1) En effet, les sanctions à l’encontre des syndicalistes dans l’exercice du droit syndical n’ont jusqu’à présent pas encore été toutes levées. Pire, nous assistons depuis quelques mois à la résurgence de nouveaux cas d’entraves à la liberté syndicale de la part du gouvernement: des responsables syndicaux sont emprisonnés, d’autres sont abusivement mutés ou mis à la disposition du Ministère  de la Fonction Publique, des ponctions démesurées ou des suspensions de salaire prolongées sont faites…

2) Aucun cadre de dialogue décisionnel pour recevoir et traiter les revendications  nouvelles des fonctionnaires n’a été mis en place  dans  les ministères techniques comme convenu.

Le Comité de suivi de la trêve  sociale ne fonctionne que lorsque les grèves éclatent.

3) Un grand nombre de fonctionnaires se voit exclu du processus des élections professionnelles à travers le rejet arbitraire de la candidature de l’IFCI.

A lire aussi : Education nationale : Kandia Camara échoue dans les négociations, la grève se poursuit

Au vu de tout  ce qui précède:

-Vu les multiples entraves à la liberté syndicale (mutations arbitraires, ponctions disproportionnées sur les salaires, radiations de leaders syndicaux, suspensions, incarcérations de responsables syndicaux…),

-Vu l’inexistence de cadre de dialogue décisionnel à même de trouver des solutions  aux problèmes des fonctionnaires de Côte d’Ivoire,

– Vu le rejet arbitraire de la candidature de l’IFCI aux futures élections professionnelles,

Considérant que tous ces actes constituent une rupture unilatérale de la trêve sociale de la part du gouvernement,

L’Intersyndicale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire, réunie en Assemblée Générale des Généraux, décide:

1/ de trois  (3) jours  de protestation les lundi 25, mardi  26 et  mercredi 27

Février  2019 dans tous  les services  de l’administration publique ivoirienne, selon  le programme  suivant:

– Lundi 25 février 2019 à 10h : lecture de la motion  de protestation dans les préfectures, Sous-préfectures, ministères  et services

– Mardi 26 février 2019 à 10h : Meeting de soutien aux camarades emprisonnés

– Mercredi  27 février  2019 :Sit-in

2/  du dépôt  d’un préavis  de grève  pour un arrêt  de travail  à compter  du 1er Avril 2019,

L’Intersyndicale  des Fonctionnaires  de Côte d’Ivoire  demande à tous les militants et sympathisants  de se tenir  mobilisés pour la réussite de ces actions.

Fait à Abidjan  le 22 Février 2019

Personnalités liées avec l’article