« Bédié se dit Houphouëtiste et coalise avec les opposants d’Houphouët pour combattre ses vrais héritiers »

Kobenan Kouassi Adjoumani, parrain de la cérémonie d'investiture du maire Germain N'dri de Tiébissou ce samedi 30 mars 2019
Kobenan Kouassi Adjoumani, parrain de la cérémonie d'investiture du maire Germain N'dri de Tiébissou ce samedi 30 mars 2019

Kobenan Adjoumani, porte-parole du RHDP, a invité samedi les militants dudit parti à se tenir mobilisés pour 2020 lors de la rentrée politique de la diaspora à Paris.

«Les élections de 2020 sont une course d’étapes. Le processus est lancé, il ira jusqu’à son terme. Donc, je voudrais vous inviter à garder votre sérénité, à rester mobilisés et à vous tenir prêts pour les mots d’ordre que le RHDP va lancer », a indiqué M. Adjoumani qui représentait le Premier ministre à cette rencontre.

Satisfait de la mobilisation de la diaspora ivoirienne, le porte-parole du RHDP a rassuré que son parti va remporter démocratiquement les élections à venir.

«Je voudrais vous rassurer et vous inviter à demeurer sereins et à faire confiance au président de la République. Nous ne le disons pas seulement pour vous rassurer, mais parce que c’est la vérité. Le pays est bien tenu et toutes les dispositions sont prises pour qu’il en soit ainsi jusqu’aux élections d’octobre 2020 et au-delà. Aujourd’hui, l’opposition, sait qu’elle a perdu d’avance la bataille face au RHDP», a-t-il indiqué.

LIRE AUSSI: Adjoumani: « la plate-forme Gbagbo, Bédié et Soro est une alliance d’escroquerie »

Tout en réitérant son appel à l’union et à la discipline au sein de ce rassemblement, Adjoumani a promis que le RHDP travaille méthodiquement pour asseoir sa victoire.

«Au regard de ce qui précède l’opposition est déjà consciente de la force que nous représentons au RHDP. Elle sait que nous allons gagner au premier tour. C’est en réalité ce qui explique toutes ses peurs, tout le vacarme dont les nuisances sonores vous parviennent jusqu’ici dans l’Hexagone », a-t-il relevé.

A l’en croire, contrairement à ce que certaines personnes racontent, son parti n’est pas à la recherche d’un candidat pour la présidentielle de 2020.

LIRE AUSSI: 3 novembre 2018 – 3 novembre 2019: 1 déjà, le FPI rend hommage à Abou Drahamane le « gardien du temple »

«Ce débat n’est pas d’actualité. Notre priorité au RHDP, c’est de bâtir un parti fort. C’est de mettre en place une équipe soudée, dynamique, efficace, conquérante et capable de nous assurer une victoire écrasante dès le premier tour en 2020. A nos adversaires qui s’impatientent et qui croient trouver là encore un prétexte pour nous diviser, je veux leur dire simplement que le souci du RHDP, actuellement, n’est pas d’organiser un casting pour choisir un candidat », a souligné le porte parole du RHDP tout en précisant que dès qu’il y aura une décision en ce sens toute la team de son parti se mettra en ordre de bataille derrière le candidat.

Ces précisions faites, l’émissaire du Premier ministre ne se montrera pas du tout tendre envers certains dirigeants actuels de l’opposition dont les candidatures pour les élections présidentielles de 2020 sont devenues presque certaines. Traitant l’opposition de « déboussolée », Adjoumani, qui a délaissé son discours écrit pour improviser le reste de son intervention devant le public chauffé à bloc, il a rué dans les brancards en parlant de Guillaume Soro et de Henri Konan Bédié. Il a, notamment dénoncé l’ambition « démesurée » de l’ex-chef du Parlement ivoirien, actuellement président de Générations et peuples solidaires (Gps), mouvement politique avec lequel Guillaume Soro compte aller à la reconquête du pouvoir. « Ici précisément leur Gps n’arrive pas à les géo-localiser, tellement ils ont des ambitions démesuré. Je suis convaincu que leur Gps va les délocaliser », ironise le porte-parole principal du Rhdp, qui relève une alliance contre nature de l’ancien dirigeants de la Fesci avec des dirigeants actuels de l’opposition. « Dans un passé récent, M. Soro appelait les étudiants à se dresser contre la dictature fascisante de M. Bédié. Hier, il se dressait contre M. Gbagbo qu’il assimilait au plus cruel des dictateurs. Aujourd’hui, il file le parfait amour avec M. Bédié et il fait le pied de grue pour rencontrer M . Gbagbo. Est-ce que la Côte d’Ivoire mérite de confier son destin à des politiciens pareils ? », crache l’émissaire d’Amadou Gon Coulibaly.

LIRE AUSSI: Adjoumani doute du « sérieux » de Bédié, après le meeting du PDCI à Yamoussoukro

Se référant au président du Pdci-Rda, Kobenan Adjoumani l’a décrit comme le « grand maître-chanteur des réalisations du président Ouattara » quand celui-ci l’appelait le « grand bâtisseur ». Puis l’orateur, ovationné, par son public, de s’indigner que Henri Konan Bédié « renie ses propres déclarations ». « Il se dit Houphouëtistes et coalise avec les opposants d’Houphouët-Boigny pour combattre ses vrais héritiers ».

Personnalités liées avec l’article