Bédié sur France 24: « Ouattara a refusé l’alternance et n’a pas tenu tous les autres engagements de notre accord »

Bédié s’est exprimé sur la présidentielle de 2020 et pourquoi il a quitté le dans un entretien diffusé le mardi 10 septembre 2019, sur .

A la question du journaliste de France 24: « selon nos informations, le gouvernement veut fixer l’âge limite pour être candidat à la présidentielle à 75 ans, ce qui vous éliminerait mais également Ouattara et Gbagbo, pensez-vous que c’est une hypothèse plausible ? ». 

Le président du , répondra : « Je crains que ce soit là-même un problème très grave pour la stabilité du pays, ce changement, ce tripatouillage de la Constitution serait contraire à la Constitution elle-même puisqu’elle vient d’être votée (en 2016) il n’y a pas longtemps ».    

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: voici à quoi va ressembler la nouvelle CEI

Poursuivant sur la reforme de la CEI, le président du PDCI: « Le gouvernement a commencé les discussions avec tous les partis politiques sans donner les termes de référence, (et) a décidé d’un passage en force (c’est pourquoi) et il a choisi parmi les partis politiques et les mouvements de la société civile ceux qui lui étaient favorables. »

A LIRE AUSSI : Reforme CEI, le député Guibessongui N’Datien Séverin formel: « La CEI n’est pas une structure privée »

Selon le président Henri Konan Bédié, le PDCI a quitté le RHDP, la coalition au pouvoir parce que le président Alassane Ouattara a refusé l’alternance et n’a « pas tenu tous les autres engagements que stipulaient » leur accord.

Henri Konan Bédié qui a créé une plate-forme non idéologue regroupant 24 partis de l’opposition dont le , le parti fondé par , veut avec l’ensemble de ces forces vives reconquérir le pouvoir d’Etat lors de la présidentielle d’octobre 2020.